Getty Images

Wattel et Gastaldello nagent les minima sur 100m

Wattel et Gastaldello nagent les minima sur 100m
Par AFP

Le 20/04/2019 à 11:51Mis à jour Le 20/04/2019 à 12:28

CHAMPIONNATS DE FRANCE - En faisant les minima en séries du 100m aux Championnats de France, Marie Wattel et Béryl Gastaldello ont fait le nécessaire pour se qualifier pour les Mondiaux 2019. Mais seulement une des deux nageuses participera aux Championnats du monde en Corée du Sud.

Marie Wattel et Béryl Gastaldello ont réalisé les minima exigés en séries sur 100 m, premier pas vers la qualification pour les Mondiaux-2019 (21-28 juillet à Gwangju, en Corée du Sud), aux Championnats de France de natation, samedi à Rennes.

Deux prétendantes, un seul billet

Mais, Charlotte Bonnet disposant déjà de son billet sur la distance grâce à sa médaille européenne remportée l'été dernier, il n'y a plus qu'un sésame disponible. Pour l'obtenir, il faut impérativement se classer à une des deux premières places de la finale en fin d'après-midi. Et si Wattel et Gastaldello venaient à terminer première et deuxième, seule la plus rapide des deux accompagnerait Bonnet sur 100 m à Gwangju.

Bonnet a nettement dominé les séries en 53 sec 63/100e. Wattel a bouclé son 100 m en 54 sec 30, pour un chrono imposé de 54 sec 32, précisément le temps nagé par Gastaldello. Toutes les deux ont déjà gagné leur sélection pour les Mondiaux-2019, la première sur 100 m papillon, la deuxième sur 100 m dos.

" Si on transgresse la règle. C'est une décision lourde"

En revanche, le relais 4x100 m dames, champion d'Europe en titre, a manqué les minima qualificatifs pour neuf centièmes (3:38.33 pour 3:38.24). En début de semaine, l'encadrement de l'équipe de France avait affirmé qu'il serait "strict sur l'observation" des critères de sélection établis. Interrogé samedi matin, il "n'exclut pas" de faire une exception mais n'arrêtera sa décision qu'après la finale du 100 m.

"Si on transgresse la règle, il faut que ça en vaille le coup. C'est une décision lourde", a insisté Richard Martinez, le directeur de la natation course, qui attend un "meilleur niveau de performance" encore en finale.

"J'espère qu'ils vont nous repêcher. On est quatre filles en 54 secondes, une fille en 53 secondes, j'aimerais bien savoir quel autre pays a des résultats comme ça dès le matin. On a une belle carte à jouer, facilement un top 5. Je crois vraiment en cette équipe de France, on est jeune, ce serait dommage qu'on n'y aille pas", a déclaré Wattel. Onze nageurs (relais compris), dont neuf sont qualifiés pour des courses individuelles, composent pour l'heure la délégation française qui s'envolera vers la Corée du Sud dans trois mois.

0
0