Il ne fallait pas regarder les finales mondiales du jour pour voir les Français briller ce lundi. En lice pour apporter une troisième médaille au clan français à Shanghai, Frédérick Bousquet (23"38) et Florent Manaudou (23"49) ne sont pas parvenus à monter sur le podium du 50m papillon, dominé par le Brésilien Cesar Cielo (23"10). Le premier, compagnon de Laure Manaudou, a terminé à trois petits centièmes de la médaille de bronze glanée par l'Australien Geoff Huegill (23"35), troisième derrière son compatriote Matthew Targett (23"28). Si cette 4e place est une satisfaction pour Bousquet, le 5e rang de Florent Manaudou, frère cadet de Laure, est une légère déception pour lui qui avait laissé entrevoir un espoir de médaille après les séries, dont il avait signé le 3e temps. Encore en course pour une place sur le podium à mi-course, le Marseillais a semblé se crisper dans les 25 derniers mètres.
"C'est dommage que je ne fasse pas le temps de dimanche, a reconnu Manaudou, ça m'aurait permis de monter sur le podium. Quand je regarde d'où je suis parti en début de saison, c'est déjà pas mal. Je suis jeune j'ai le temps de me faire une expérience, ça en fait partie. Quand on voit le temps pour monter sur le podium, on a des regrets. J'ai pas dormi de la nuit de samedi à dimanche, cette nuit non plus. C'est pas forcément la fatigue qui m'a eu, mais la fatigue nerveuse à force de repenser à ma course. L'objectif est atteint. C'est que du bonheur. J'ai été pas mal impressionné (pendant la compétition)."
Le scénario a des chances d'être différent lors de la finale du 100m dos, qui aura lieu mardi avec deux autres Français. A l'aise lors des séries de la matinée, Camille Lacourt et Jérémy Stravius ont survolé les demi-finales pour une qualification sans encombre. Stravius a même réalisé le meilleur chrono du jour en 52"76, soit la 2e meilleure performance de la saison en passant sous la barre des 53 secondes à l'instar de son compatriote champion d'Europe en titre. Meilleur temps des séries en 53"30, Lacourt a fait le troisième temps des demi-finales en relâchant son effort dans les derniers mètres (53"09), se plaçant juste derrière Ryosuke Irie. Ce Japonais tentera de faire oublier l'absence d'un autre Nippon Junya Koga, tenant du titre éliminé avec le 14e temps (54"16).
Mondiaux Shanghai
Deux médailles pour débuter
24/07/2011 À 09:41
Lacourt : "Une belle course qui s'annonce"
"Je ne vais pas me mettre en tête d'être le favori, je ne l'ai jamais été, a tenu à préciser Jérémy Stravius. J'ai toujours été derrière Camille (Lacourt). Je ne veux pas me montrer maintenant. On espère revivre ce qu'on a fait à Budapest (Lacourt 1er, Stravius 2e). Ce serait le top du top. Mais déjà décrocher une médaille d'or.""C'est une belle course qui s'annonce", estime un Lacourt sûr de son fait. "L'objectif était de passer en finale sans y laisser trop de plumes. Je suis bien mieux que ce matin. C'est demain (mardi) qu'il faudra vraiment être présent. (Stravius) Ca fait un petit moment qu'il nage très vite en compétitions de préparation. Cela va être une belle bagarre."
Yannick Agnel aura aussi son mot à dire mardi sur 200m libre. Déçu de sa 6e place en finale du 400m, le Français est reparti du bon pied en réalisant le meilleur temps des demi-finales (1'45"62) pour se qualifier facilement pour la finale qui aura lieu également mardi. Le champion d'Europe de la distance, qui a fait de cette course son principal objectif à Shanghai, a fait mieux que les autres prétendants au titre : le champion du monde sortant, l'Allemand Paul Biedermann (1'45"93), les Américains Ryan Lochte (1'46"11) et Michael Phelps (1'46"91) et le Sud-Coréen Tae-Hwan Park, vainqueur du 400m la veille (1'46"23). Une médaille dans cette finale sera une sacrée performance.

NATATION 2011 Yannick Agnel

Crédit: AFP

Sacrée performance, c'est déjà ce qu'a réalisée la Chinoise Shiwen Ye en finale du 200m 4 nages dames. Elle a apporté le premier titre mondial (version courses) à la Chine (2'08"90) en devançant l'Australienne Alicia Coutts (2'09"10) et surtout la tenante du titre et détentrice du record du monde l'Américaine Ariana Kukors (2'09"12), bien loin de son record personnel (2'06"15). Autre favorite, l'Australienne Stephanie Rice doit même se contenter de la 4e place. Le Norvégien Alexandr Dale Oen, vice-champion olympique à Pékin en 2008, s'est offert son premier titre mondial en brasse en remportant le 100m devant l'Italien Fabio Scozzoli et le Sud-Africain Cameron Van Der Burgh. Le Japonais Kosuke Kitajima, quadruple champion olympique, termine au pied du podium.
Mondiaux Shanghai
Une équipe, une vraie
01/08/2011 À 05:40