AFP

Mondiaux Barcelone 2013 - Manaudou, Bousquet, Hénique et le relais 4x200m en eaux douces

Des Bleus en eaux douces
Par Eurosport

Le 02/08/2013 à 12:25Mis à jour Le 02/08/2013 à 21:06

Florent Manaudou et Frédérick Bousquet sont en demies du 50. Mélanie Hénique est qualifié sur 50 pap, pas Mehdy Metella sur 100. Les Bleus ont assuré en 4x200m.

ILS ONT ASSURÉ

- Florent Manaudou porte désormais l’étiquette du grand favori sur 50m grâce à son titre olympique surprise il y a un an à Londres. Le nageur de Marseille n’a pas manqué son rendez-vous de vendredi matin lors des séries du 50m. Il a signé le meilleur chrono de la matinée en 21’’72 devant le Brésilien Cesar Cielo (21’’76) et l’Ukrainien Andreï Govorov (21’’80). "J'étais super bien. Les séries ne sont jamais évidentes. Je ne savais pas où j'en étais. J'espère faire mieux en demie pour tirer un bon couloir pour la finale", a conclu le champion du monde avec le relais 4x100m dimanche dernier, mais seulement dernier de la finale du 50m papillon lundi, au micro d’Eurosport. Tous les cadors de la distance (Magnussen, Ervin, Nathan ou encore Morozov) seront au rendez-vous lors des demi-finales de cet après-midi.

- Mission remplie pour les Bleus du relais 4x200m libre avec une qualification en finale. Yannick Agnel a lancé idéalement la série des Tricolores qui ont assuré une deuxième place confortable (7’10’’66) derrière la Russie. Lorys Bourelly et Grégory Mallet ont réussi à conserver la position de l’un de leurs leaders avant le dernier relais de Jérémy Stravius, auteur du meilleur temps (1’46’’60) de l’équipe. "On s'était fixé 7'10 comme temps. On est assez satisfait car il fallait être en retenue. Il faudra être plus rapide ce soir. Bienvenue au nouveau Lorys", a réagi Yannick Agnel. "Ça me fait plaisir pour ma première avec mon meilleur temps (1’48’’04). On verra pour la finale si je nagerai ou pas", s'est réjoui le novice Lorys Bourelly. "On va débriefer pour savoir qui nagera et dans quel ordre", a conclu Grégory Mallet, qui s’est bien rattrapé après la désillusion de son élimination dès les séries du 200m.

Les Bleus, qualifiés pour la finale (programmée à 19h41) avec le quatrième temps de la matinée derrière les Etats-Unis (7’08’’05), la Russie (7’09’’87) et le Japon (7’09’’98), veulent décrocher une troisième médaille de rang dans une grande compétition internationale. Ils avaient obtenu l’argent lors des Mondiaux 2011 à Shanghaï et des JO 2012 à Londres. Fabien Gilot, présent dans ces deux relais médaillés et septième de la finale du 100m jeudi, devrait remplacer le jeune Bourelly.

ILS SE SONT FAIT PEUR

- Mélanie Hénique a évité une sortie prématurée dès les séries du 50m papillon grâce à un barrage remporté (25’’94) face à l’Allemande Alexandra Nathalie Wenk. La nageuse d’Amiens a explosé son premier temps du jour (26"54), qui l’a obligée à faire du rab en raison de son égalité parfaite avec Wenk au 16e rang des séries. Malgré cette débauche d’énergie supplémentaire, elle fait le plein de confiance avant les demi-finales de l’après-midi puisqu’elle s’est hissée au quatrième rang des meilleurs chronos du matin. "J'étais vraiment stressée ce matin. Je suis très satisfaite de mon temps. Je n'avais pas le choix. On verra pour cet après-midi. J'ai raté mon départ ce matin même si je ne l'ai pas ressenti. C'est mon coach qui me l'a dit. Mon objectif est une place en finale car quand on y est, on a toutes notre chance", a déclaré la partenaire d’entraînement de Jérémy Stravius à l’issue de son barrage.

AFP

- Frédérick Bousquet a joué avec le feu dans la même série que Florent Manaudou sur le 50m avec une cinquième place et seulement le quinzième temps de la matinée (22’’11). Le médaillé de bronze sur le 50m papillon a coupé son effort sur sa fin de course et aurait pu vivre une cruelle désillusion comme celle qu’il avait vécue en 2011 lors des championnats du monde de Shanghaï.

ILS SONT PASSÉS AU TRAVERS

- Mehdy Metella aurait dû être accompagné par Jérémy Stravius sur le 100m papillon mais le forfait de l’Amiénois l’a laissé seul en piste dans le bassin de Barcelone. Le petit frère de Malia est passé complètement au travers avec la huitième et dernière place (53’77) de sa série et seulement le trentième temps de la matinée très loin derrière le meilleur chrono du Russe Evgeni Korotyshkin (51’’55). Metella peut encore espérer nager les séries du relais 4x100 4 nages pour sauver des championnats ratés après cette première course : "Je ne sentais rien. J'ai attendu très longtemps depuis le début de la semaine. D'habitude, j'entre avec une course dans les jambes. Là, je suis venu pour rien."

- Elle est venue à Barcelone pour apprendre. A seulement 16 ans, Marie Wattel participe à ses premiers championnats du monde et la pression était sans doute trop forte au moment d’aborder les séries du 50m papillon. L’élève de Fabrice Pellerin s’est classée dernière de sa série (27’’77) après un départ raté. Wattel a vu la différence qui la séparait des cadors de la discipline comme la Danoise Jeanette Ottesen, présente dans sa série et auteur du meilleur temps de la matinée (25’’69), ex-aequo avec la Britannique Francesca Halsall.

. PROGRAMME DE LA SOIREE :

18h02 : 100m libre (F) – Finale
18h09 : 200m dos (H) - Finale
18h18 : 200m dos (F) - Demi-finales
18h38 : 50m libre (H) - Demi-finales
18h55 : 200m brasse (F) – Finale
19h04 : 100m papillon (H) - Demi-finales
19h15 : 50m papillon (F) - Demi-finales
19h32 : 200m brasse (H) - Finale
19h41 : Relais 4x200m libre (H) - Finale

0
0