Natation
Championnats du monde

Les Britanniques privent Dressel du record

Partager avec
Copier
Partager cet article

Luke Greenbank, Adam Peaty, James Guy et Duncan Scott lors des Mondiaux 2019

Crédit: Getty Images

ParAFP
28/07/2019 à 14:47 | Mis à jour 28/07/2019 à 15:07

MONDIAUX 2019 - L'équipe de Grande-Bretagne a remporté, dimanche, le relais 4x100 m 4 nages devant les Etats-Unis. En quête d'une 7e médaille d'Or à Gwangju, Caeleb Dressel a dû se contenter d'une médaille d'argent et manqué d'égaler son record de 2017.

Au lendemain de son feu d'artifice, Caeleb Dressel a vu sa quête d'un second septuplé d'affilée s'évanouir aux Championnats du monde de natation, dimanche à Gwangju, en Corée du Sud. Les Britanniques ont donc privé dimanche les États-Unis d'un nouveau sacre sur 4x100 m 4 nages et empêché l'Américain Caeleb Dressel d'égaler son record de 7 titres lors d'un rendez-vous mondial, aux Mondiaux de natation de Gwangju, en Corée du Sud.

Championnats du monde

Les Mondiaux bientôt décalés avec la reprogrammation des JO de Tokyo

30/03/2020 À 16:14

Pour faire aussi bien qu'il y a deux ans à Budapest, et égaler une nouvelle fois la performance étincelante millésimée 2007 de Michael Phelps, la légende de la natation aux 23 titres olympiques, Dressel devait monter sur la plus haute marche du podium du 4x100 m 4 nages messieurs avec le relais américain. La Grande-Bretagne d'Adam Peaty et de Duncan Scott, auteur d'un dernier 100 m supersonique (46.14 lancé, le plus rapide hors combinaisons), l'en a empêché.

Six médailles d'or pour Dressel

En 3 min 28 sec 10/100, le relais britannique formé par Luke Greenbank, Adam Peaty, James Guy et Duncan Scott, record d'Europe à la clé, a devancé les relais américain (3:28.45) et russe (3:28.81). Dressel, âgé de 22 ans, déjà six fois couronné en Corée, n'a donc pas égalé son record de 2017, où il avait empoché sept titres (dont trois en individuel), un record qu'il partage avec une autre légende américaine, Michael Phelps (2007). Comme au bout du 4x100 m 4 nages mixte, l'explosif Floridien a vu l'or lui échapper et se transformer en argent, cette fois pour 35 centièmes (3:28.10 contre 3:28.45).

Il n'en reste pas moins, et de très loin, l'homme de la semaine. En résumé, le sprinter de 22 ans s'est offert en l'espace de sept jours six médailles d'or - dont quatre dans des courses individuelles, contre trois en 2017 -, son premier record du monde, sur 100 m papillon (49.50), et deux meilleurs chronos de l'histoire hors combinaisons, sur 50 m (21.04) et 100 m (46.96, premier sous les 47 sec en tissu).

Championnats du monde

Après le report des JO en 2021, les Mondiaux de natation pourraient être décalés

24/03/2020 À 15:34
Championnats du monde

Hosszu garde son emprise le 400 m 4 nages

28/07/2019 À 13:17
Dans le même sujet
NatationChampionnats du monde
Partager avec
Copier
Partager cet article