Il ne s'en est pas fallu de grand-chose. Mais Charlotte Bonnet n'est pas parvenue à assurer sa place pour les Jeux Olympique de Tokyo dimanche à Marseille. Pour faire partie de la première vague de nageurs français qualifiés, Bonnet devait nager le 200 m en moins de 1 min 56 sec 63 entre le 10 décembre et ce 21 mars. Il lui a manqué 14 centièmes (1:56.77) pour y arriver. Pour les rejoindre, Bonnet devra décrocher son billet aux Championnats de France mi-juin à Chartres, selon des critères chronométriques moins relevés. En l'occurrence pour le 200 m, la barre sera fixée à 1 min 57 sec 28 en finale.
A l'issue de la première période de qualification olympique, ils sont ainsi cinq à avoir obtenu leur sésame pour Tokyo, au prix d'un temps équivalent à une finale mondiale et dans la limite d'un billet par course : Florent Manaudou (50 m), Yohann Ndoye Brouard (100 m dos et 200 m dos), Marie Wattel (100 m et 100 m papillon), Mélanie Hénique (50 m), et David Aubry, au titre de son podium mondial (bronze) sur 800 m en 2019.
Tokyo 2020
De gros espoirs mais surtout une énorme déception pour Olivier
IL Y A 14 HEURES
Tokyo 2020
La Brésilienne Cunha championne olympique de nage en eau libre, Grangeon 9e
HIER À 00:23
Tokyo 2020
Dressel, fin d'une semaine "terrifiante" : "Là, j'ai envie de tout sauf de nager"
01/08/2021 À 18:23