Les nageurs français ont été éliminés vendredi en séries du 4x100 m quatre nages des JO de Tokyo, avec le 10e temps des séries, alors que les favoris américains n'ont accédé que de justesse à la finale. Le relais bleu a bouclé sa course en 3'33"41, trop loin des Italiens (3'30"02), des Britanniques (3'31"47) et des Russes (3'31"66), concourant sous pavillon neutre en raison des sanctions frappant leur pays.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !

Cette fois, Ndoye-Brouard était pourtant en jambes

Tokyo 2020
Tel maître, tel chien : Dressel a fait de son animal de compagnie une fusée dans la piscine
13/08/2021 À 15:53
Malheureux en individuel, le jeune dossiste Yohann Ndoye-Brouard avait pourtant lancé idéalement le quatuor en bouclant l'aller-retour en 52"77, améliorant son record (52"96) datant des championnats d'Europe mi-mai à Budapest, où il s'était paré de bronze. "Je n'ai pas pu m'exprimer de toute la semaine, donc là je peux, j'ai saisi l'occasion", s'est réjoui Ndoye-Brouard. "Je voulais me confronter aux meilleurs dossistes en finale - ça ne va pas être possible mais il y avait déjà (le Japonais Ryosuke) Irie à côté de moi, je l'ai battu et je suis content", a-t-il ajouté.
Mais Antoine Viquerat, Léon Marchand et Mehdy Metella n'ont pu résister au retour des Britanniques, Russes et Japonais, qui les ont devancés à l'arrivée de la 2e série. "C'est un relais qui est en construction, assez jeune à part Mehdy (29 ans, ndlr)", a plaisanté Antoine Viquerat. "Je pense qu'il peut faire de belles choses dans les années futures".
La surprise est venue du 7e chrono des Américains (3'32"29), pas loin de passer à la trappe. Ils avaient cependant ménagé leur champion olympique du sprint Caeleb Dressel et le récupéreront en finale dimanche. Dans cette épreuve, reflet de la force collective d'une sélection, le seul titre qui a échappé aux États-Unis dans l'histoire olympique est revenu à l'Australie lors des JO 1980 de Moscou... boycottés par les Américains.
Tokyo 2020
Manaudou: "J'aimerais beaucoup faire les Jeux dans mon pays"
07/08/2021 À 16:15
Tokyo 2020
De gros espoirs mais surtout une énorme déception pour Olivier
04/08/2021 À 23:24