La nageuse âgée de 20 ans qui n'a repris l'entraînement qu'en mars l'an passé, a remporté samedi les titres sur 50 m papillon et 50 m nage libre, après deux autres titres plus tôt dans la semaine. Mais son temps de 24 sec 84/100 sur le 50 m nage libre n'est pas suffisant pour lui offrir un billet en individuel pour les JO de Tokyo. Quant au 50 m papillon, il ne figure pas au programme olympique.
La nageuse est en revanche qualifiée pour le relais 4X100 m 4 nages grâce à sa victoire dimanche en finale du 100 m papillon, en 57 sec 77/100, un temps là encore insuffisant pour la qualifier à titre individuel. "Je voulais réaliser un meilleur temps, mais le plus important est de gagner un 4e titre, donc je suis très satisfaite", a-t-elle déclaré samedi, après avoir indiqué plus tôt qu'elle visait les JO de Paris-2024.
En février 2019, après avoir ressenti des symptômes lors d'un camp d'entraînement en Australie, elle est rentrée en urgence au Japon où il lui a été diagnostiqué une leucémie. Ikee est sortie de l'hôpital en décembre 2019, après dix mois de traitement.
Tokyo 2020
100M Nage libre : Une finale plus ouverte que prévue
IL Y A UNE HEURE
Lors des Jeux Asiatiques organisés en 2018 en Indonésie, la native de Tokyo était devenue la première sportive à remporter six médailles d'or lors d'une seule édition, et a également décroché deux médailles d'argent. Ses performances ont alors fait d'elle une star au Japon ainsi qu'un très sérieux espoir de médaille aux JO de Tokyo, reportés d'un an en raison de la pandémie de Covid-19. En 2016, lors des JO de Rio, la Japonaise avait terminé sixième de la finale du 100 m papillon et a été éliminée dès les séries du 200 m nage libre.
Tokyo 2020
Préparation, plongeon, nage: comment prendre un départ idéal en natation
IL Y A UNE HEURE
Tokyo 2020
Wattel et Bonnet en demies du 100m nage libre, Ndoye Brouard et Tomac éliminés en 200m dos
IL Y A 4 HEURES