"Le conseil d'administration a voté (mardi) après-midi pour abroger la règle 604-1, qui obligeait nos joueurs à se tenir debout pendant l'hymne national". Voilà comment la Fédération américaine de football a abrogé mercredi une règle qui interdisait aux membres de ses équipes nationales d'effectuer ce geste de protestation, et qui illustrait son "échec à répondre aux préoccupations des Noirs". Cette mesure avait été instaurée en 2017, juste après que la star de l'équipe nationale féminine Megan Rapinoe se fut agenouillée pendant le "Star-Spangled Banner", lors d'un match international en 2016. Elle se joignait alors au mouvement de contestation contre les violences policières faites aux Noirs, initié par l'ex-star du foot américain Colin Kaepernick.

Dans le même temps, la Nascar a annoncé mercredi l'interdiction immédiate du drapeau des confédérés lors de ses courses à la suite de multiples appels contre cette bannière perçue par beaucoup comme un symbole de l'esclavagisme et du racisme. "Le présence du drapeau des confédérés est interdite pour tous les événements de la Nascar", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Exhiber ce drapeau "va à l'encontre de notre engagement à fournir un environnement accueillant et inclusif" aux fans et aux concurrents, a ajouté l'instance organisatrice de ce championnat automobile très populaire aux Etats-Unis.

Omnisport
3-1, lutte pour Fofana, Cavagna, coup de rabot : l'actu sur un plateau
IL Y A 11 HEURES

Drapeau des confédérés sur un circuit de Nascar

Crédit: Getty Images

Contexte brûlant

Le drapeau confédéré est très fréquemment agité autour et sur les circuits de la Nascar, en particulier dans le sud des Etats-Unis. Une image que ne veulent plus voir de nombreuses personnes au sein même de cet environnement, dans un contexte brûlant où des manifestations ont lieu depuis deux semaines partout dans le pays pour protester contre le racisme et les violences policières, à la suite de la mort de George Floyd le 25 mai à Minneapolis. Darrell "Bubba" Wallace, seul pilote noir du circuit, a demandé à ce que le drapeau confédéré soit retiré des sites, arguant dimanche après une course qu'il "n'avait pas sa place dans le sport".

Omnisport
Fin d'une époque, match de la peur, Heat et PSG : L'actu sur un plateau
HIER À 04:59
Omnisport
La jauge de spectateurs baissée à 1000 dans les grandes villes, Marseille condamnée au huis clos
HIER À 18:58