Parallèlement au vote de la rédaction, vous pouvez également déterminer votre propre hiérarchie. Pour cela, rien de plus simple: envoyez-nous un mail à l'adresse suivante: redaction.fr@eurosport.com. Il vous suffit de mettre dans l'intitulé du mail VOTE suivi du nom du sportif (homme ou femme) de votre choix.  Nous ne retiendrons qu'un seul nom par internaute. Inutile donc de mettre une liste de 10 ou 15 noms. Le résultat du vote des internautes sera dévoilé le 10 janvier sur notre site.

_______________________________________________________________________________

Top 10 Monde 2009
Bolt, tout simplement unique
30/12/2009 À 22:50

50. STEVENLOPEZ (Etats-Unis, Taekwondo)

C'est dans le garage de la maison familiale de la banlieue de Houston que Steven Lopez a été initié au taekwondo par son grand frère, Jean. Il avait neuf ans. Une douzaine d'années plus tard, toujours coaché par son frangin, il devenait champion olympique à Sydney chez les légers, pour l'apparition de sa discipline au programme des JO. Le premier d'une longue série de succès. A nouveau titré à Athènes chez les poids moyens (il obtiendra le bronze en 2008), Lopez a également été sacré 5 fois de suite champion du monde de 2001 à 2009, ce qui fait en fait le plus grand champion de l'histoire de ce sport. Même une suspension de trois mois pour un contrôle positif méthamphétamine en 2006 n'a pas terni son image dans le milieu. "Steven, c'est le Michael Jordan de notre sport"', dit de lui Antony Graf, son coéquipier au sein de l'équipe américaine.

_______________________________________________________________________________

49. JANNEAHONEN (Finlande – Saut à Skis)

C'est à 15 ans que Janne Ahonen fait ses débuts en Coupe du monde. C'était à Ruhpolding en décembre 1992. Depuis cette date, le Finlandais est rentré dans l'histoire de son sport. Véritable légende du saut à ski, le natif de Lahti peut se vanter d'avoir remporté 46 victoires en Coupe du monde et glané 2 globes de cristal, en 2004 et 2005. A son palmarès, Ahonen a également ajouté cinq titres mondiaux, échelonnés de 1995 à 2005, et cinq Tournées des Quatre Tremplins (un record) en 1999, 2003, 2005, 2006 et 2008. Seule ombre au tableau, l'homme, deux fois argenté par équipes (à Salt Lake City et Turin), n'a jamais réussi à décrocher la moindre médaille individuelle aux Jeux Olympiques. En petit tremplin, Ahonen a échoué à deux reprises au pied du podium (4e à Nagano et à Salt Lake City). Retraité à l'issue de la saison 2007-2008, le sauteur finlandais a annoncé en mars dernier qu'il reprenait la compétition en cette année olympique. Pour obtenir ce qui manque à son riche palmarès.

_______________________________________________________________________________

48. TIRUNESHDIBABA (Ethiopie – Athlétisme)

"The Baby Face Destroyer". Le surnom de Tirunesh Dibaba n'a pas besoin de traduction. A seulement 24 ans, l'Ethiopienne a tout gagné. Double championne olympique à Pékin (sur 5 000 et 10 000 mètres), Dibaba compte également quatre titres mondiaux sur piste (5 000m en 2003, 5 000 et 10 000m en 2005 et 10 000m en 2007) et quatre titres mondiaux de cross. Le gabarit de poche (1,55m pour 44 kilos) a réellement commencé l'athlétisme en 1999. Inscrite trop tard à l'école, la cousine de Derartu Tulu passe l'année à s'entraîner. En 2002, elle obtient une première récompense majeur en décrochant l'argent des Mondiaux juniors, derrière sa compatriote qui deviendra sa grande rivale, Meseret Defar.  Reine du fond mondial depuis 2003, Tirunesh Dibaba a connu une année 2009 difficile. Blessée aux pieds, la recordwoman du monde du 5 000m (14'11"15) a manqué les Mondiaux de Berlin.

_______________________________________________________________________________

47. MARCUSGRONHOLM (Finlande - Rallye)

Né en 1968, il est le membre le plus âgé de notre Top 50. Il fut surtout le dernier grand champion de l'ère pré-Loeb. Dans la lignée de ses glorieux aînés comme Juha Kankunnen ou Tommi Makkinen, Marcus Grönhölm est de la race des grands. Sacré champion du monde en 2000 et 2002, il est, avec 30 victoires en WRC, le deuxième vainqueur le plus prolifique de l'histoire. Derrière Sébastien Loeb, évidemment. L'émergence du Français (il fut son dauphin en 2006 et 2007) a considérablement freiné la trajectoire ascendante de Grönhölm. Parfois fantasque, souvent fantastique, moins régulier mais plus rapide qu'un Hirvonen, il n'en reste pas moins comme un des grands champions de sa discipline.

_______________________________________________________________________________

46. BENJAMIN RAICH (Autriche - Ski alpin)

En Autriche, le ski est une véritable religion. Et Benjamin Raich y est légitimement considéré comme un demi-dieu. "Der Blitz aus Pitz" (l'éclair du Pitz) a débuté sa carrière sur les spatules à l'âge de 19 ans, en 1997. Dès sa deuxième saison chez les pros, "Benni" titille les skieurs les plus chevronnés et s'offre la 10e place du général. Sa première victoire (34 suivront) n'intervient pourtant qu'en janvier 1999, lors du slalom de Schladming (devant le Français Pierrick Bourgeat). Trois jours plus tard, une deuxième suit à Flachau en géant où il s'offre le luxe de dominer les trois montres Von Gruenigen, Maier et Aamodt. Une étoile est née. Lors de ses premiers JO, à Salt Lake, Raich se pare de bronze en slalom (derrière le duo Jean-Pierre Vidal-Sébastien Amiez) et en combiné. Quatre ans plus tard, c'est l'or (en slalom et en géant) qu'il s'octroie. Juste après son doublé italien, l'Autrichien s'adjuge pour la première fois (et la seule à ce jour) le gros globe de cristal. Autre fait de gloire, aux Mondiaux de Bormio, en 2005, Raich, qui compte trois titres mondiaux depuis le début de sa carrière, parvient à remporter une médaille dans cinq des six disciplines. Monstre de régularité, Raich n'a jamais fait pire que 3e depuis 2004 (3e en 2004, 1er en 2006, 2e en 2005, 2007, 2008 et 2009).

_______________________________________________________________________________

45. AARON PEIRSOL (Etats-Unis - Natation)

Il n'a pas le palmarès, la notoriété ni même la polyvalence d'un Michael Phelps, mais Aaron Peirsol a indéniablement marqué la natation mondiale ces dernières années. Son truc à lui, c'est le dos. Phénomène de précocité, le Californien n'a que 16 ans quand il descend sous les 2 minutes pour la première fois sur 200m. En 2000, il décroche sa première médaille olympique à seulement 17 ans, en obtenant l'argent sur cette distance. Le temps de l'or ne tardera pas à arriver. Triple champion olympique à Athènes, double médaillé d'or à Pékin (sans oublier ses 10 titres mondiaux entre 2001 et 2009), il s'est imposé comme le plus grand dossiste de l'histoire et comme une des stars de la natation actuelle.

_______________________________________________________________________________

44. NICKLASLIDSTROM (Suède - Hockey sur glace)

Avec Martin Brodeur, Nicklas Lidstrom est le joueur de la décennie en hockey. Un gardien et de but et un défenseur, loin des affichages marketing de la NHL, qui axe davantage sa communication autour d'un Sidney Crosby et d'un Alex Ovechkin aujourd'hui, ou d'un Jaromir Jagr autrefois. Vainqueur de la Coupe Stanley en 2002 et 2008 (il en a conquis 4 au total dans sa carrière), il est devenu en 2008 le premier capitaine européen à soulever le célèbre trophée. Physique, technique, incroyablement intelligent sur la glace, Le Suédois est le meilleur défenseur de la NHL depuis près de 15 ans maintenant (au cours des 10 dernières années, il a remporté 6 fois le Trophée Norris)  et à bientôt 40 ans, il demeure incontournable chez les Red Wings. Le joueur rêvé de tout coach.

_______________________________________________________________________________

43. LISA LESLIE (Etats-Unis – Basket)

Une véritable boulimique de trophées. Lisa Leslie est la star du basket féminin moderne avec sa compatriote Sheryl Swoopes et l'Australienne Lauren Jackson, mais son palmarès est incomparable. Déjà titrée avec les Américaines à Atlanta en 1996, elle a remis ça en 2000, 2004 et 2008, égalant Teresa Edwards et ses quatre titres olympiques. Championne WNBA avec les Los Angeles Sparks en 2001 et 2002, triple MVP de la Ligue, Leslie a, qui plus est, prouvé qu'elle pouvait revenir au plus haut niveau à 35 ans passés après avoir mis sa carrière entre parenthèses. Après la naissance de son premier enfant en 2007, l'Américaine qui joue au poste de pivot sera à nouveau élue dans le premier 5 de la WNBA. En juin dernier, elle a pris sa retraite à 37 ans, non sans être devenue la meilleure marqueuse de l'histoire de la Ligue.

_______________________________________________________________________________

42. RONALDINHO (Brésil - Football)

Il avait tout juste 20 ans au début du siècle. Cette décennie aurait dû être la sienne. Elle le fut d'ailleurs, dans une certaine mesure. Champion du monde avec la Seleçao en 2002, vainqueur de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone quatre ans plus tard, Ballon d'Or en 2005, Ronaldinho a gagné tout ce qu'un footballeur peut rêver de conquérir, individuellement ou collectivement. Joueur déroutant, souvent génial, tellement brésilien en somme, l'ancien Parisien a malheureusement vu sa carrière péricliter depuis deux-trois ans. Sans quoi il serait sans doute bien plus haut encore dans ce classement. Mais il reste un des joueurs marquants de ces dix dernières années.

_______________________________________________________________________________

41. NIKOLAKARABATIC (France - Handball)

Jackson Richardson aura été le symbole de la première génération dorée du handball français. Nikola Karabatic a pris la succession du Réunionnais dans le rôle du chef de file des Bleus. D'origine croate par son père, et serbe par sa mère, c'est pourtant bien sous le maillot tricolore qu'il a choisi de déployer son immense talent. Tant mieux pour les Bleus car Karabatic s'est imposé en quelques années comme un des tous meilleurs joueurs de la planète. Il a déjà tout gagné. En club (Ligue des champions en 2003 avec Montpellier et en 2007 avec Kiel) et bien sûr avec les Bleus, remportant l'Euro 2006, le Mondial 2009 et les Jeux Olympiques, en 2008, à Pékin. Et à 25 ans, l'avenir lui appartient encore.

Champions de la décennie
Maître Federer
10/01/2010 À 11:58
Champions de la décennie
La révolution Woods
09/01/2010 À 11:23