Jerald, médaillé de bronze à 115m de profondeur

Jerald, médaillé de bronze à 115m de profondeur
Par AFP

Le 13/09/2019 à 23:45Mis à jour Le 14/09/2019 à 00:35

MONDIAUX 2019 - Nouvel homme fort de l'apnée française, Arnaud Jerald a glané une médaille de bronze en signant une descente éclair à 115 m dans la catégorie reine de l'apnée en profondeur, le poids constant avec palme, vendredi lors des Mondiaux-2019 AIDA à Villefranche-sur-mer (Alpes-Maritimes).

Le Marseillais de 23 ans a conclu une semaine riche pour les Bleus, qui ont notamment récolté de l'or avec la victoire lundi de Morgan Bourc'his en poids constant sans palme pour ses treizièmes et derniers championnats du monde, et de l'argent avec la belle performance d'Alice Modolo en poids constant avec palme au terme de multiples rebondissements. Jerald a été le Tricolore ayant été au plus profond de la mer cette semaine, signant sa meilleure performance en compétition, derrière deux Russes : la superstar des profondeurs Alexey Molchanov (130 m) et Andrey Matveenko (119 m).

"On peut dire que c'est une bonne journée ! Aujourd'hui, je me suis senti presque comme à la maison. C'était presque de l'automatisme, je me suis laissé aller", a expliqué Jerald à l'AFP, qui s'est fendu d'une remontée particulièrement rapide : 3'12 ! "Je vais très vite parce que j'ai 10 ans de compétition de VTT entre les pattes, et moins on reste longtemps dans la zone des 100 m, mieux on se porte", poursuit le plongeur, qui, une fois revenu à la surface a fait son protocole avant de recevoir un carton blanc, qui signifie que sa performance est validée.

Modolo a dû patienter !

Depuis qu'il a découvert l'apnée il y a 7 ans à la suite d'un stage, Jerald ne cesse de franchir les étapes avec brio. En mai dernier, il a battu son premier record du monde, soit 108 m en bi-palme. Jeudi, une Bleue, Alice Modolo, a également fait parler d'elle, en finissant deuxième de l'épreuve avec palme pour une plongée à 87 m. Mais il lui aura fallu attendre de longues heures pour savourer sa médaille. Après avoir plongé, Modolo ne pointait qu'à la 4e place d'une épreuve dont la victoire avait été attribuée à Hanako Hirose (101 m), qui malgré des signes inquiétants à la sortie de l'eau, avait été reconnue victorieuse.

Après de vives protestations, les juges sont revenus sur leur décision et ont déclaré vainqueure la Russe Marianna Gillespie (90 m), avant qu'elle ne soit à son tour disqualifiée après la réclamation d'un athlète qui l'avait vue s'aider de la corde (ce qui est interdit). Au bout du compte, c'est la Chinoise Jessea Wenjie Lu (88 m) qui a eu l'or, devant la Française Modolo. "Je suis vraiment passée par toutes les émotions tout au long de la journée", a souligné Modolo au quotidien L'Equipe. C'était une folle journée que je ne suis pas près d'oublier".

0
0