Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms pour chacun des deux classements, le classement international (où des Français peuvent figurer) et le classement 100% tricolore. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce vendredi, nous révélons le 6e de notre classement.

6. Andy Murray

Sportifs de l'année 2016
Bolt, Griezmann et Leicester : vos vainqueurs des Eurosport Awards
30/12/2016 À 08:14
Points : 88
Citations : 19 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 3e (1 votant)
Classement 2015 : Non classé
Sport : Tennis
Pays : Grande-Bretagne

Andy Murray, nouveau numéro un mondial

Crédit: Eurosport

Pourquoi lui ?

Parce qu’il a réalisé un exploit : détrôner Novak Djokovic de la place de numéro un mondial. Au prix d’un effort surhumain et d’une série de victoires inédite pour lui, Andy Murray a accompli un des derniers objectifs qu’il s’était jurés d’atteindre : après la conquête de Wimbledon, après l'or olympique, après la Coupe Davis, le Britannique à porter haut les couleurs de sa patrie en montant au sommet du classement ATP.
Et dire qu’il était à plus de 8000 points du Serbe après la finale perdue de Roland-Garros, synonyme de Grand Chelem pour Djokovic... L’Ecossais a lancé son opération conquête sur le gazon de Wimbledon, après le retour dans son équipe de celui qui l'avait fait devenir le champion qu'il est maintenant : Ivan Lendl. Un sacré coup de théâtre dans sa saison, quelque temps après le retrait d'Amélie Mauresmo, qui n'est pas non plus étrangère à son succès.
Toujours est-il que, depuis l'été 2016, Murray est devenu injouable au moment où, hasard ou non, Djokovic a brusquement levé le pied. Il est vrai qu'Andy avait joué deux finales majeures à Melbourne et Paris dans la première moitié de sa saison, ce qui n'est pas rien. Mais c'était suffisamment frustrant pour s'en contenter. Son coup d'accélérateur a été décoiffant : en 53 matches joués dans la seconde partie de saison, le Britannique en a gagné 50, remportant 8 tournois sur 10, le dernier en finale du Masters face à un Djokovic devenu inoffensif.
Tout est parti de son deuxième sacre à Wimbledon, qui lui a rouvert ses ailes, suivi de la conservation de sa médaille d’or olympique aux JO de Rio. Le point d'orgue de son année qui l'a incontestablement porté par la suite. Andy a réalisé une deuxième moitié de saison inespérée, pour ne pas dire la meilleure de sa carrière, pour ravir le trône ATP à son ancien possesseur. Un sprint qui le place au sixième rang de notre classement des sportifs de l'année. Pour le voir plus haut, il aurait fallu le voir tenir cette cadence sur une année entière. Rendez-vous en 2017 pour voir s'il en sera capable.

Son année en 5 dates

  • 5 juin : Finaliste malheureux à Melbourne face à Djokovic en janvier, Murray l'est tout autant à Roland-Garros. Il est tout de même le premier Britannique à jouer les 4 finales majeures dans l'ère Open. Mais de l'autre côté du filet, il assiste au Grand Chelem de Novak Djokovic sur la terre battue parisienne. Au lendemain, Murray accuse 8035 points de retard sur le Serbe au classement ATP.

Un set pour se mettre en jambes et, ensuite, Djokovic était partout : le résumé de la finale

  • 10 juillet : Il décroche un deuxième titre à Wimbledon en battant Milos Roanic en finale. Une victoire en trois sets (6-4, 7-6, 7-6). C'est son troisième titre en Grand Chelem, son premier depuis trois ans, acquis au même endroit.

Andy Murray lors de son titre à Wimbledon en 2016

Crédit: AFP

  • 15 août : Murray remporte la médaille d'or des Jeux Olympiques de Rio en battant Juan Martin Del Potro en finale (7-5, 4-5, 6-2, 7-5). Déjà sacré à domicile à Londres en 2012, il devient le premier joueur à conserver son titre olympique.

Andy Murray

Crédit: AFP

  • 16 septembre : A Glasgow, Murray perd en 5 sets face à Del Potro le premier match de la demi-finale de Coupe Davis entre la Grande-Bretagne et l'Argentine, après un match d'une longueur-record de 5h07. Ce sera sa dernière défaite de la saison. Mais les Britanniques perdront leur titre deux jours plus tard à l'issue du 5e et dernier match.

Juan Martin Del Potro - Argentine - Coupe Davis 2016

Crédit: Panoramic

  • 20 novembre : Fin de saison en apothéose. Sur un 24e succès de rang, Murray s'offre son premier Masters en battant Djokovic en finale à Londres, soit son 9e titre en 2016, un record pour lui sur une saison. Il s'assure de finir l'année à la première place mondiale, conquise pour la première fois de sa carrière dix jours plus tôt lors du Masters 1000 de Paris-Bercy. Son frère Jamie consacré en même temps en double, la fratrie est la première à être numéro un mondiale en simple et en double chez les professionnels.

Andy Murray (ATP World Tour Finals 2016)

Crédit: AFP

Samedi, retrouvez le 5e de notre classement.
https://i.eurosport.com/2016/12/22/1991507.jpg
Sportifs de l'année 2016
Bolt ou la grandeur de l'habitude
28/12/2016 À 14:54
Sportifs de l'année 2016
Palmarès du Sportif de l'année : Bolt puissance 4
28/12/2016 À 13:43