Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms pour chacun des deux classements, le classement international (où des Français peuvent figurer) et le classement 100% tricolore. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce mardi, nous révélons le 9e de nos deux classements.
10e : Teddy Riner (France - Judo)

9. Peter Sagan

Sportifs de l'année 2016
Bolt, Griezmann et Leicester : vos vainqueurs des Eurosport Awards
30/12/2016 À 08:14
Points : 60
Citations : 17 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 2e (1 votant)
Classement 2015 : Non classé
Sport : Cyclisme
Pays : Slovaquie

Peter Sagan, vainqueur de la 2e étape du Tour de France 2016

Crédit: AFP

Pourquoi lui ?

Il a commencé l'année le 1er janvier en publiant une vidéo de lui déguisé en John Travolta, dans une parodie de Grease avec son épouse en Olivia Newton-John. Il l'a fini en annonçant, lors de la conférence de presse de rentrée de son équipe, vouloir "révolutionner le cyclisme" en 2017. Du show. Des paroles. Mais des actes, surtout. Car entre ces deux séquences, Peter Sagan a brillé du printemps à l'automne en passant par l'été, confirmant son statut de champion tout-terrain et de rockstar du cyclisme. Il est sans doute le plus beau représentant de ce sport à qui il fait un bien fou.
Il coule dans les veines de Sagan un peu de l'esprit chevaleresque des grands anciens. Un goût aventureux, qui donne à chacune des courses auxquelles il prend part un supplément d'âme. Sagan, c'est un antidote à l'ennui, aux schémas trop bien huilés et si souvent pré-déterminés du cyclisme moderne. Par sa manière d'agir, par sa conception même de son métier, il apporte une touche de folie et un zest d'incertitude salvateurs. Mais il n'est pas un animateur de l'inutile ni un simple amuseur de galerie. Sagan, c'est à la fois la manière de courir, et l'art de gagner.
A 26 ans, son palmarès est déjà plus garni que celui de bien des trentenaires. Et la saison 2016 l'a clairement fait changer de dimension. Il a coché quasiment toutes les cases de ses folles ambitions. Vainqueur de sa première grande classique lors du Tour des Flandres, il a comblé une lacune qui avait fini par devenir pesante, en dépit de son jeune âge. Il a ensuite confirmé en juillet qu'on pouvait être un grand homme du Tour de France sans avoir la moindre chance de le gagner. On a même rêvé de le voir champion olympique… de VTT, mais son show carioca n'a pas trouvé de récompense.
Mais c'est évidemment son nouveau sacre lors des Championnats du monde qui confère à la saison de Peter Sagan sa pleine envergure. Un exploit monumental. Double champion du monde à 26 ans, et désormais libéré du poids de son "premier monument", Sagan entre peut-être dans ses plus belles années à présent. Physiquement au sommet de son expression, il a tout pour aller encore plus haut. En attendant, 2016 aura bel et bien été l'année Sagan. Et personne ne s'en plaindra.

Son année en 5 dates

  • 27 mars : Vainqueur de Gand-Wevelgem pour la deuxième fois de sa carrière, Sagan signe surtout sa première victoire avec le maillot de champion du monde sur le dos.

Gand-Wevelgem : le sprint victorieux de Peter Sagan

Crédit: Panoramic

  • 3 avril : Il le tient ! Après avoir longtemps tourné autour, Peter Sagan s'offre à 26 ans son premier monument, lors du Tour des Flandres. Et il y met la manière. Parti seul dans le Paterberg, le maillot arc-en-ciel réalisé un véritable one man show pour résister au retour de Cancellara.

Sagan a gagné le Ronde dans le Paterberg : son attaque décisive en vidéo

  • 24 juillet : Il signe un extraordinaire quintuplé en ramenant pour la 5e année consécutive le maillot vert à Paris. Ce Tour de France a encore été un grand succès pour lui, puisqu'il y a également enlevé trois étapes.
  • 1er août : Le transfert de Peter Sagan au sein de l'équipe allemande Bora-Hansgrohe est officialisé. C'est le transfert de l'année.

Sagan, le (très) gros coup de Bora

16 octobre : Dans le désert du Qatar, Sagan règle au sprint Mark Cavendish pour remporter à nouveau le Championnat du monde. En conservant son maillot arc-en-ciel, le Slovaque signe un exploit majuscule. Au cours des 50 dernières années, il n'est que le troisième, après les Italiens Gianni Bugno (1991-902) et Paolo Bettini (2006-07) à rester deux années de suite champion du monde.

Peter Sagan, vainqueur des Mondiaux au sprint devant Mark Cavendish et Tom Boonen

Crédit: AFP

Mercredi, retrouvez le 8e du classement sur notre site.
https://i.eurosport.com/2016/12/20/1990292.jpg
Sportifs de l'année 2016
Bolt ou la grandeur de l'habitude
28/12/2016 À 14:54
Sportifs de l'année 2016
Palmarès du Sportif de l'année : Bolt puissance 4
28/12/2016 À 13:43