Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms pour chacun des deux classements, le classement international (où des Français peuvent figurer) et le classement 100% tricolore. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce dimanche, nous révélons le 4e de notre classement.

4. Katie Ledecky

Sportifs de l'année 2016
Bolt, Griezmann et Leicester : vos vainqueurs des Eurosport Awards
30/12/2016 À 08:14
Points : 156
Citations : 25 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 2e (2 votants)
Classement 2015 : 4e
Sport : Natation
Pays : Etats-Unis

Katie Ledecky

Crédit: Imago

Pourquoi elle ?

Katie Ledecky a 19 ans. Elle pèse aujourd'hui cinq titres olympiques et neuf titres mondiaux. Le tout en seulement deux participations dans chacun de ces deux rendez-vous. Elle détient également les records du monde du 400m, 800m et 1500m. L'Américaine est un incroyable phénomène et, d'ores et déjà, une des plus grandes championnes de l'histoire de la natation. A Rio, elle a répondu présent. Comme prévu. Elle a écrasé la concurrence. Comme prévu.
A Londres, du haut de ses 15 ans, son premier titre sur 800m avait dévoilé un talent hors normes. Quatre ans plus tard, Rio l'a ancrée un peu plus dans la légende de son sport et celle de l'Olympe. Ledecky est repartie de Rio avec cinq médailles dans les valises : quatre en or, une en argent. L'échec relatif du relais 4x100m U.S. l'a privé d'un quintuplé phénoménal, qui l'aurait peut-être propulsée encore plus haut dans notre classement. L'an dernier, l'Américaine avait déjà terminé au pied du podium dans notre classement, après son quintuplé aux Mondiaux de Kazan, sur 200, 400, 800, 1500 et 4x200).
Dans l'impossibilité de retenter le même quadruplé du 200 au 1500 en individuel au Brésil, elle lorgnait néanmoins à nouveau cinq titres avec le 4x100. Reste que sa semaine a été une fabuleuse réussite. D'autant que Katie Ledecky a assorti sa moisson de deux nouveaux records du monde. Le plus sidérant, c'est évidemment la marge avec laquelle elle a dominé la concurrence, sur 400 et 800m, ses deux distances de prédilection. Comme si elle ne pratiquait plus le même sport que ses rivales.
Lors de ces Jeux, un seul sportif, son collègue et compatriote Michael Phelps, a terminé avec un bilan comptable plus étincelant encore, avec six médailles dont cinq en or. Mais miss Ledecky, elle, peut se targuer d'avoir régné sur trois épreuves individuelles. L'ampleur historique du palmarès de Phelps, aujourd'hui à 20 titres olympiques, joue évidemment en sa faveur mais, à sa manière, Ledecky est elle aussi en train d'écrire l'histoire. Si l'envie ne l'abandonne pas, qui sait où elle peut s'arrêter. Et qui pourra seulement avoir les capacités de le faire...

Katie Ledecky

Crédit: AFP

Son année en 5 dates

  • 18 janvier : Katie Ledecky attaque l'année tambour battant. A Austin, lors de l'Arena Pro Swim Series, elle balaie son propre record du monde du 800m, en 8,06"68, soit 71 centièmes de mieux que sa précédente marque.
  • 1er juillet : Lors des Sélections américaines à Omaha, dans le Nebraska, Ledecky s'impose sur 200m, 400m et 800m, décrochant son billet pour Rio dans ces trois épreuves. Elle flirte même avec son record du monde du 400 lors de la finale.
  • 7 août : Au lendemain d'une première médaille, en argent, sur le relais 4x100m nage libre, la nageuse de Washington débute sa moisson dorée. Elle frappe un énorme coup sur le 400 mètres. En 3'56"46, elle pulvérise de près de deux secondes son record du monde et l'emporte en finale avec près de cinq secondes sur sa plus proche rivale.
  • 9 août : Bousculée par Sarah Sjöström, Ledecky parvient néanmoins à garder le dernier mot lors de la finale, en 1'53"73, 35 centièmes devant la Suédoise.
  • 12 août : Après avoir ajouté un troisième titre lors du relais 4x200m, Katie Ledecky parachève son (chef d')œuvre carioca en triomphant sur 800m. Malgré la fatigue, elle améliore même son record du monde du mois de janvier, en 8'04"79. Elle a rempli son contrat et s'impose comme la reine de ces Jeux en natation.
https://i.eurosport.com/2016/12/22/1991600.jpg
Sportifs de l'année 2016
Bolt ou la grandeur de l'habitude
28/12/2016 À 14:54
Sportifs de l'année 2016
Palmarès du Sportif de l'année : Bolt puissance 4
28/12/2016 À 13:43