10. Clarisse Agbegnenou (France)

Sport : Judo
Nombre de points : 51
Nombre de citations : 11
Meilleur classement : 3e
Classement 2020 : -

Pourquoi elle ?

Sportifs de l'année
Palmarès Monde : Djokovic égale (encore) Federer avec un 3e sacre
29/12/2021 À 11:36
Parce qu'elle a marqué l'année judo comme personne. La preuve : Clarisse Agbegnenou est à la fois la seule double championne olympique 2021 et la seule à avoir cumulé or mondial et or olympique au cours de cette saison. Hommes et femmes confondus. Un double doublé qui la place au-dessus de la mêlée et des tatamis. Une année parfaite, où elle s'est comportée en patronne dans sa catégorie et en leader au sein de l'équipe de France.
Ces Championnats du monde placés à seulement un mois et demi de l'échéance olympique, beaucoup ont décidé de les zapper. Pas Agbegnenou. La meilleure préparation, pour elle, c'était encore la victoire. A Budapest, elle est donc allée chercher son 5e titre mondial. Mais l'or olympique restait, sinon son obsession, en tout cas son objectif ultime. Le seul qui manquait à son palmarès. Tokyo serait l'échéance qui la porterait pour de bon au Panthéon, du judo mondial comme du sport français, ou entérinerait ses regrets éternels.

Clarisse Agbegnenou est championne olympique !

Crédit: Getty Images

A Rio de Janeiro, en 2016, elle avait vécu sa médaille d'argent comme une immense déception. Pour elle, c'est la gagne ou rien. Cette fois, ce fut la gagne avec, cerise sur le gâteau, un succès en finale contre sa rivale de toujours, la Slovène Tina Trstenjak, qui l'avait privée du sacre cinq ans plus tôt au Brésil. Tout ça au pays du judo, dans le temple du Budokan. Un scénario presque trop bien huilé pour être crédible et, pourtant, ici, tout est vrai. Clarisse Agbegnenou ajoutera même du happy end au happy end en contribuant (activement) à la victoire de la France dans l'épreuve par équipes.
"Gnougnou" était déjà plus que respectée dans le milieu du judo. Mais à 29 ans (28 au moment des Jeux de Tokyo), la protégée de Larbi Benboudaoud a désormais acquis un statut de légende, tant son palmarès est un des plus complets que l'on puisse imaginer. Cinq titres mondiaux, cinq titres européens, et donc, à présent, deux couronnes olympiques. Invaincue en grand championnat depuis les Jeux de Rio, elle écrase sa catégorie. Et plane sur le judo comme sur l'Olympe.

Agbegnenou en or : revivez sa victoire historique en vidéo

Son année en 5 dates

9 juin : À Budapest, elle s'octroie son 5e titre de championne du monde. Elle remporte ses cinq combats par ippon et termine par un succès en finale sur la Slovène Andreja Leski.

Une Immobilisation fatale en finale et Agbegnenou décroche encore l'or mondial

5 juillet : Clarisse Agbegnenou est désignée porte-drapeau de la délégation française à Tokyo pour la cérémonie d'ouverture, en compagnie du gymnaste Samir Aït-Saïd.

Clarisse Agbegnenou

Crédit: AFP

27 juillet : Quatre jours après la cérémonie d'ouverture, la judokate de Champigny fait chavirer la France en décrochant l'or olympique dans la catégorie des moins de 63 kg après avoir pris sa revanche en finale sur Tina Trstenjak. Elle a désormais tout gagné.

Une journée en or : le chemin d'Agbegnenou vers son sacre olympique

31 juillet : Deuxième médaille d'or pour Agbegnenou, cette fois dans l'épreuve par équipes, où elle apporte un point en finale en battant la championne olympique des 70kg, soit la catégorie de poids supérieure à la sienne, la Japonaise Chizuru Arai.

Riner sur sa célébration : "J'oublie que j'ai envoyé Clarisse Agbegnenou dans les airs"

29 septembre : Sur le plateau de l'émission C à Vous, sur France 5, elle révèle avoir frôlé la mort dès la naissance. Née grande prématurée avec son frère jumeau, elle n'avait que peu de chances de survivre. "J'étais dans le coma. Ils (les médecins) ont dit à mes parents : 'Il faut la débrancher, c’est compliqué.' Mes parents ont dit : 'Non,non, non. C’est une battante, elle va se battre.' Ils ont attendu quelques semaines, quelques jours, et ils sont revenus avec des spécialistes et ont dit : 'Bon, elle ne revient pas, on va la débrancher…', et à ce moment-là, je me suis réveillée."

Maracineanu admirative de la force de caractère d'Agbegnenou

Sportifs de l'année
Djokovic, toujours plus haut, toujours plus grand
29/12/2021 À 11:00
Sportifs de l'année
Palmarès France : Clarisse Agbegnenou première femme sacrée depuis 2006
29/12/2021 À 10:14