Eurosport

Sportifs français de l'année 2016 : Astier, le grand Nicolas

Astier, le grand Nicolas

Le 23/12/2016 à 09:10Mis à jour Le 23/12/2016 à 23:19

SPORTIFS FRANÇAIS DE L'ANNEE - Nous voilà désormais aux portes du Top 5 dans notre classement des sportifs tricolores des douze derniers mois. Au 6e rang, le cavalier Astier Nicolas, qui s'est paré à Rio d'or et d'argent en concours complet.

Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs français de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce vendredi, nous révélons le 6e de ce classement.

6. Astier Nicolas

Points : 79
Citations : 17 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 2e (1 votant)
Classement 2015 : Non classé
Sport : Equitation

Astier Nicolas à Rio

Astier Nicolas à RioPanoramic

Pourquoi lui ?

Tout simplement parce qu'il a été un des sportifs français les plus remarquables lors des Jeux Olympiques de Rio, où il permis à la France de remporter sa toute première médaille d'or après un début de quinzaine bien difficile. La délégation tricolore et ses supporters patientaient depuis quatre jours et commençaient même à douter quand le cavalier a signé un parcours parfait au saut d'obstacles pour offrir le sacre aux Bleus en concours complet par équipes.

Karim Laghouag, Mathieu Lemoine, Thibaut Vallette l'accompagnaient alors sur la plus haute marche du podium ce mardi 9 août quand La Marseillaise a retenti. Astier Nicolas n'oubliera jamais cette folle journée qui l'a vu empocher l'argent en individuel dans la même discipline quelques heures plus tard. Du haut de ses 27 ans, le benjamin du quatuor doré avait su rester serein et concentré. Sur le site de Deodoro, le natif de Toulouse et son cheval Piaf de B'Neville ne s'étaient inclinés que devant l'intouchable champion olympique en titre allemand Michael Jung.

L'exploit d'Astier Nicolas est colossal à l'échelle de l'équitation française. Aucun cavalier tricolore n'avait en effet glané deux médailles dans une même édition des Jeux Olympiques depuis... 1932, à Los Angeles. Si on devait établir un tableau des médailles juste pour les athlètes français, Nicolas aurait pointé tout en haut de la hiérarchie avec une médaille d'or et une autre en argent. Personne n'a fait mieux à Rio...

C'est aussi la grande force des Jeux que de propulser dans la lumière des champions dont le grand public ignorait presque tout quelques jours auparavant. Décevants à Londres quatre ans plus tôt, les vestes bleues ont été formidables à Rio, et Nicolas en aura été le plus beau représentant. Il a pourtant encore beaucoup à donner à l'équitation française sur laquelle il fait souffler un vent nouveau tout en gérant son écurie de 14 chevaux.

Astier Nicolas aux Jeux Olympiques de Rio

Astier Nicolas aux Jeux Olympiques de RioAFP

Son année en 5 dates

  • 15 avril : Première sortie internationale de l'année sur son cheval Piaf de B'Neville, lors du Belton Park International. Astier Nicolas prend la 13e place.
  • 15 mai : Lors du concours complet de Chatsworth, en Angleterre, un CIC trois étoiles dont le terrain de cross, vallonné, a la particularité de ressembler à celui des JO de Rio, les Bleus signent un triplé historique. Astier Nicolas, sur Piaf de B'Neville, s'impose devant Thibaut Vallette et Karim Laghouag.
  • 9 août : Journée de folie pour Astier Nicolas et l'équitation française. En quelques heures, le Toulousain décroche l'or au concours complet par équipes, puis l'argent dans l'épreuve individuelle. L'équitation tricolore n'avait plus décroché de médaille depuis les Jeux d'Athènes.
  • 16 octobre : Lors du prestigieux CCI de Pau, qu'il avait remporté en 2015, Astier Nicolas se contente de la 17e place. Après une belle remontée grâce à son cross, un saut d'obstacles raté avec trois barres tombées et 12 points de pénalités lui est fatal. Un autre Français, Maxime Livio, non retenu pour les Jeux Olympiques, triomphe devant le champion olympique Michael Jung.
  • 1er décembre : Comme tous les champions olympiques, Astier Nicolas est fait Chevalier de la Légion d'honneur. Grâce à ses deux médailles, il a également reçu une dotation de 70000 euros.
Le classement du Top 10 France
0
0