Eurosport

Sportifs français de l'année : Papadakis-Cizeron, la magie opère toujours

Papadakis-Cizeron, la magie opère toujours

Le 19/12/2016 à 07:59Mis à jour Le 22/12/2016 à 14:27

SPORTIF FRANCAIS DE L'ANNEE - Comme chaque année, la rédaction vous dévoile son classement des sportifs français de l'année. A la 10e place de cette cuvée 2016, on retrouve, exactement comme l'an passé, le couple roi du patinage artistique français, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, qui ont encore cumulé les titres européen et mondial cette saison.

Du lundi 19 au mercredi 28 décembre, Eurosport.fr dévoile son Top 10 des sportifs français de l'année 2016. 25 membres de la rédaction ont pris part au vote, donnant chacun leur propre Top 10. Chacun des 25 votants donne 10 noms pour chacun des deux classements. Le premier reçoit dix points, le deuxième neuf points et ainsi de suite jusqu'au 10e, qui se voit attribuer un point. Les points sont ensuite cumulés. Ce lundi, nous révélons le 10e du classement.

10. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Points : 60
Citations : 14 (sur 25 votants)
Meilleur classement : 3e (2 votants)
Classement 2015 : 10e
Sport : Patinage artistique

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors de leur programme libre, samedi 30 janvier 2016

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors de leur programme libre, samedi 30 janvier 2016AFP

Pourquoi eux ?

Pour la deuxième année consécutive, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron se fraient un chemin jusque dans notre Top 10 national. En cette année de Jeux Olympiques d'été, ce n'est pas un mince exploit pour les deux patineurs d'avoir pu prendre place parmi les 10 premiers de notre classement 2016. Vous le verrez, quelques sacrés champions sont restés aux portes de ce Top 10. Mais le talent du duo tricolore valait bien cette nouvelle incursion.

Les Auvergnats ont considérablement dépoussiéré la danse sur glace depuis deux saisons. En début d'année, ils ont encore émerveillé avec leur programme libre, que ce soit lors des Championnats d'Europe de Bratislava et plus encore des Mondiaux de Boston. Fluidité, modernité, sensibilité, Papadakis et Cizeron enflamment et envoûtent. Au-delà du palmarès qu'ils se construisent, c'est cette révolution de palais qui leur donne toute leur envergure. Lors des Championnats du monde, même le public du TD Garden, pourtant tout acquis à la cause des Américains Maia et Alex Shibutani et Madison Chock et Evan Bates, a dû se rendre à l'évidence et les saluer d'un tonnerre d'applaudissements.

Dans le Massachussetts, les Français avaient même livré le meilleur programme libre de l'histoire en termes de points. A seulement 20 et 21 ans, les voir conserver le titre mondial acquis à Shanghaï un an plus tôt a ancré ce tandem dans la galaxie des grands champions du patinage artistique français. Mais à un peu plus d'un an des Jeux Olympiques de Pyeongchang, ils doivent faire face désormais à une concurrence sévère. Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, champions olympiques 2010, ont effectué à l'automne leur retour après deux ans d'absence. Et cela a tout changé.

Virtue et Moir, qui s'entraînent depuis cette année dans la même structure que les Français à Montréal, ont infligé à Papadakis et Cizeron leurs premières défaites depuis deux ans, lors du Trophée NHK au Japon et de la Finale du Grand Prix, troisième plus grand rendez-vous du patinage artistique après les J.O. et les Mondiaux. Titillés par cette menace, les danseurs tricolores vont devoir redoubler de travail et de créativité en 2017 s'ils veulent confirmer leur leadership planétaire à un an du défi olympique.

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

Leur année en 5 dates

  • 30 janvier : En retard après le programme court, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron survolent le programme libre et décrochent à Bratislava leur deuxième titre européen consécutif.

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

  • 31 mars : A Boston, le tandem tricolore vient défendre son titre de champion du monde. Là encore, c'est leur extraordinaire programme libre, achevé sur un total de points de 118,17 (nouveau record) qui leur permet de faire la différence.
  • 12 novembre : Lors du Grand Prix de France, à l'Accord Hôtels Arena, Papadakis et Cizeron effectuent leur rentrée et signent un nouveau récital lors du programme libre et prolongent leur série victorieuse.

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

  • 27 novembre : Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir remportent le Trophée NHK à Sapporo, en dominant Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, qui subissent là leur première défaite depuis deux ans.
  • 10 décembre : Deux semaines plus tard, lors de la finale du Grand Prix ISU, les Français s'inclinent à nouveau devant Virtue et Moir, mais ils réduisent l'écart par rapport à Sapporo. Les grands rivaux ont maintenant rendez-vous à Helsinki pour les Mondiaux 2017 au mois de mars.
0
0