https://i.eurosport.com/2012/12/29/929975.png
. POURQUOI LUI ?
Parce que la France n’avait plus eu de champion olympique en athlétisme depuis 1996 et que Renaud Lavillenie y a remédié. A Londres, le perchiste a succédé à Marie-Josée Pérec et Jean Galfione au terme d’une finale riche en suspense. D’abord très à l’aise, le Clermontois a bloqué par deux fois à 5m91 avant d’effacer, à sa première tentative, une barre à 5m97, nouveau record olympique. Personne n’est venu le chercher après ce quitte ou double digne des plus grands. Une gestion de la pression et de l’attente aussi car Lavillenie était le grand favori et il a répondu présent le jour J. La marque d’un champion.
Top 10 France 2012
Agnel, 20 ans et déjà géant
02/01/2013 À 09:05
Cette médaille d’or olympique n’a pas été le seul fait d’armes du Français. Elle est surtout venue concrétiser une année dominée de la perche et des épaules. Le 10 mars, Lavillenie s’est octroyé le titre de champion du monde en salle à Istanbul (5m95) seulement trois mois après une fracture de la main qui avait retardé sa préparation. Le 1er juillet, c’est au sommet de l’Europe que le Français s’est installé en conservant son titre à Helsinki (5m97). A cet instant, il n’a pas une seule fois échoué à moins de 5m80 à tous ses concours.
Une régularité récompensée par une troisième ligue de diamant consécutive, décrochée à Lausanne, moins de quinze jours après les Jeux. Lavillenie a tellement d’avance sur ses concurrents qu’il n’aura besoin que de faire acte de présence lors de la dernière étape Zurich… où il s’imposera malgré tout. Mais avec tout ça, pourquoi n’est-il pas plus haut dans notre classement, vous demandez-vous ? Parce que d’autres sportifs ont laissé, selon nous, une empreinte encore plus forte sur le sport français cette année. C’est notre choix. Mais c’est une autre histoire, à découvrir jusqu’au 2 janvier…
. SON ANNEE EN CINQ DATES
10 mars : Trois mois après une fracture de la main, Renaud Lavillenie remporte la médaille d'or aux Mondiaux en salle à, Istanbul avec un saut à 5,95 m dès son premier essai.
1 juillet : Lavillenie conserve son titre européen à Helsinki en Finlande avec un saut à 5,97m soit la meilleure performance de l'année qui le restera.
10 août : Il devient le 3e champion olympique français à la perche de l’histoire en sautant à 5m97 (record olympique). Et le seul médaillé d’or tricolore en athlétisme à Londres.
29 août : En s’imposant lors du meeting de Zürich, Lavillenie s’adjuge la Ligue de Dimanant pour la troisième année consécutive.
19 décembre : Il est élu athlète français de l’année.
https://i.eurosport.com/2012/12/29/929974.png
__________________________________________________________________________________________
25 membres de la rédaction d'Eurosport.fr ont participé au vote, désignant leurs 10 sportifs les plus marquants de l'année 201 2 . Des points sont attribués à chacun, une première place rapportant 10 points, une deuxième neuf, et ainsi de suite, avec un point supplémentaire par vote.
Parallèlement au vote de la rédaction, vous pouvez également déterminer votre propre hiérarchie, comme c'est le cas depuis 2008. Pour cela, rien de plus simple: envoyez-nous un mail à l'adresse suivante: redaction.fr@eurosport.com. Il vous suffit de mettre dans l'intitulé du mail TOP 10 puis d'indiquer votre choix concernant le Top 10 France et le Top 10 mondial.
Nous ne retiendrons qu'un seul nom par classement et par internaute. Inutile donc de mettre une liste de 10 ou 15 noms. Attention, il s'agit de désigner des sportifs à titre individuel. Ne donnez donc pas de noms d'équipes et pas de noms d'entraîneurs non plus. Seuls les sportifs en activité sont concernés par ce vote. Le résultat du vote des internautes sera dévoilé le 2 janvier sur notre site.
Top 10 France 2012
Riner, le boss
01/01/2013 À 09:16
Top 10 France 2012
Décosse, reine d'Angleterre
26/12/2012 À 21:53