AFP

Joubert : "J'y crois toujours"

Joubert : "J'y crois toujours"
Par AFP

Le 28/04/2011 à 20:08Mis à jour Le 29/04/2011 à 14:51

Le champion du monde 2007 Brian Joubert, 8e des Mondiaux-2011 jeudi après une saison difficile, quitte Moscou avec le sentiment de s'être "retrouvé", assurant qu'il "croit toujours" en ses capacités à revenir parmi les "meilleurs mondiaux".

BRIAN JOUBERT, v ous êtes-vous fait plaisir sur ce programme libre ?

B.J. : C'était extraordinaire. En termes d'émotion, c'est le plus beau programme que j'aie fait de ma carrière. D'un point de vue technique, c'était quand même très propre. D'un point de vue artistique, je l'ai bien ressenti. C'est vraiment un programme que j'aime. Terminer une saison avec ce programme-là, ça fait du bien. C'est la première fois que j'ai ressenti que, artistiquement, je n'étais pas si mal que ça. Je me suis toujours senti bien sur ce programme-là donc j'étais plus confiant contrairement au programme court. Même si je n'ai pas fait de quadruple aux 6 mn d'échauffement, ça ne m'a pas empêché d'en faire un fantastique dans le programme. C'était solide, propre.

Cela ne vous donne-t-il pas des regrets ? Vous auriez peut-être pu accrocher le podium...

B.J. : Non. J'ai fait ce que j'ai pu. Même si j'ai fait un programme court pas très bon, je me suis quand même donné à 100%. Les regrets, je dois les avoir en début de saison en choisissant de faire ce programme court-là. C'est la première fois de ma carrière que je me trompe sur mes choix de programmes courts. Ca m'apprendra. Mais ce n'est pas grave. Ca fait deux compétitions où je me retrouve quand même loin après le programme court et je sors un programme libre super. Je commence à me sentir de mieux en mieux et à me retrouver.

Qu'est-ce qui vous a le plus marqué durant cette saison ?

B.J. : Que j'y crois toujours en fait. C'est ça qui me marque et qui me surprend. Je suis toujours content d'aller patiner le matin parce que je sais que je suis sur le bon chemin. Je pense que les années précédentes, j'aurais baissé les bras plus tôt. Plusieurs fois, j'ai voulu arrêter le patin, faire des saisons blanches. Là non. J'ai du plaisir tous les jours. Je n'ai pas ma 7e médaille mais ce n'est pas grave. Je sais que je suis sur une bonne lancée pour le futur. Cette année, je n'ai pas été le meilleur. L'année prochaine je veux vraiment faire partie des meilleurs mondiaux.

0
0