Yuzuru Hanyu face à Nathan Chen, c'est le double champion olympique en titre (2014 et 2018) face au double champion du monde en titre (2018 et 2019, les Mondiaux-2020 ayant été annulés à cause de la pandémie) et ce n'est plus arrivé depuis décembre 2019 en finale du Grand Prix. La deuxième moitié de la saison dernière a été écourtée par le Covid-19, et l'hiver actuel - pré-olympique - est aussi considérablement chamboulé (Grand Prix réduit de moitié, pas de Championnats d'Europe ni des Quatre continents). Mais la Fédération internationale de patinage (ISU) a sauvé sa compétition-phare, qui va délivrer les quotas olympiques pour Pékin. A huis clos.
Hanyu "est vraiment la référence du patinage. Et ça fait des années et des années que c'est comme ça, louait Chen dans une récente conférence téléphonique avec la presse américaine. C'est toujours un grand honneur pour moi de patiner face à une idole que je regardais quand j'étais enfant. Je suis impatient." Le programme court est programmé jeudi midi, le libre samedi midi.

Hanyu en solitaire

Championnats du Monde
Le duo Sinitsina - Katsalapov décroche son premier titre
27/03/2021 À 20:32
Comme pour beaucoup, l'année écoulée a largement bouleversé le quotidien de Hanyu. Le Japonais de 26 ans, qui s'entraîne en temps normal avec Brian Orser à Toronto, au Canada, est rentré dans son pays et y a passé le plus clair de 2020 à travailler "tout seul, sans entraîneur au quotidien". "Ca a été vraiment difficile de m'occuper de moi-même. J'ai évité autant que possible tout contact social, à part avec ma famille. Je suis à peine sorti", raconte-t-il.

Yuzuru Hanyu

Crédit: Getty Images

"En même temps, ça m'a mis dans un environnement propice à me concentrer sur le patinage et à bien m'entraîner", estime le double champion du monde (2014 et 2017). "Comme j'étais seul, ça a été une bonne occasion d'apprendre à m'auto-analyser en profondeur. J'ai aussi compris que, bonne ou mauvaise performance, ça ne dépend pas de facteurs extérieurs, mais de moi-même", ajoutait-il aux Championnats du Japon fin décembre, sa première compétition depuis dix mois.
"Je suis content d'avoir été capable de bien patiner dans ces circonstances. Je me suis senti à l'aise. Ca me conforte sur la manière dont je me suis entraîné, sur le fait que je ne me suis pas trompé", souffle le gracile Japonais. "Je sais à quel point c'est difficile de ne pas s'entraîner là où on s'entraîne habituellement. Qu'il semble toujours aussi vif, propre, solide, c'est impressionnant. Je ne pense pas qu'il ait perdu quoi que ce soit. Au contraire, il a encore progressé, ce qui prouve combien il est exceptionnel", admire Chen.

Sans Papadakis/Cizeron

Avec la pandémie, le jeune Américain (21 ans) est lui rentré en Californie, là où il s'entraînait avant de traverser le pays pour étudier à Yale depuis la rentrée 2018. Lui a participé - avec succès - à deux compétitions cette saison, une étape du Grand Prix en octobre et les Championnats des Etats-Unis en janvier, les deux à Las Vegas. "Le manque de compétition est un préjudice : vous y apprenez tellement ; l'entraînement au quotidien, ça vous rend plus régulier, mais vous ne devez pas forcément y faire face à des événements imprévisibles", explique le spécialiste des quadruples sauts.
"D'un autre côté, avoir plus de temps pour travailler les bases, votre patinage, pour parler de choses pas forcément en lien direct avec vos programmes, ça donne de meilleures fondations, et ça aide à arriver plus en confiance en compétition", complète Chen, qui a aussi mis à profit ce temps pour développer ses ressources mentales. Côté dames, un match entre toupies russes se profile dès mercredi sur la glace suédoise entre les "quad girls" Anna Shcherbakova et Alexandra Trusova, seize ans et premiers Mondiaux pour toutes les deux. En danse samedi soir, c'est un duo encore jamais sacré qui se parera d'or, puisque les quadruples champions du monde Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont renoncé aux Mondiaux-2021 pour se concentrer sur leur préparation olympique.
Championnats du Monde
Troisième sacre mondial consécutif pour Chen
27/03/2021 À 14:49
Championnats du Monde
Shcherbakova en or, la génération "quad" déboule
26/03/2021 À 23:18