Éblouissants, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont entrés encore un peu plus dans l'histoire de la danse sur glace et du sport tricolore ce samedi avec un cinquième titre mondial. Les premiers Français à réaliser une telle performance avec un record du monde à 229,82 points à la clé. Quoi de mieux pour célébrer une telle beauté sur la glace et un tel survol de la discipline qu'un couronnement à la maison. À Montpellier, où se déroulaient les Mondiaux, le public en pinçait pour le duo champion olympique, et ça c'est ressenti.
Un soutien incroyable
Championnats du Monde
Entre élégance et émotions, Papadakis et Cizeron ont ébloui leur public : Leur programme libre
26/03/2022 À 19:50
Guillaume Cizeron s'est montré touché par le soutien reçu dans les deux programmes : "C'est une des plus belles compétitions de notre carrière, on a senti un soutien incroyable, surtout après les Jeux olympiques (sans spectateurs étrangers, ndlr)". Chaque prestation, chaque pas réussi a été accompagné de chaudes clameurs. De quoi donner des frissons aux quintuples champions du monde.

Parfaite partition et nouveau record du monde : Papadakis et Cizeron ont enflammé Montpellier

"C'est une des raisons qui fait qu'on aime autant ce qu'on fait, a poursuivi le patineur français. La chair de poule, les émotions qui viennent avec le bruit que vous (le public, ndlr) avez fait, c'est indescriptible" s'est-il ému. "Et le fait de finir sur le podium avec des gens qui font partie de nos meilleurs amis comme ça, ça rend la fin de ce cycle assez exceptionnel. On n'a pas beaucoup d'occasions de patiner à la maison, ça arrive une fois dans une vie", a complété sa partenaire.
Le point d'orgue d'une saison à enjeux, après 20 mois sans compétition et une revanche à prendre aux Jeux Olympiques suite à l'échec rageant de 2018. Comme une cerise sur le gâteau. "Cette compétition, c'était comme une compétition bonus. Depuis quatre ans, on était vraiment concentré sur les JO, on voulait vraiment la médaille d'or olympique. Pour nous, venir là c'était vraiment une célébration." a souri Papadakis.

Et maintenant ?

Le mystère autour de la suite est encore complet. Quelle performance réaliser ? Quel record aller chercher ? Un sixième titre mondial pour égaler Lyudmila Pakhomova et Alexandr Gorshkov ? "Le futur n'existe pas pour l'instant" avait commenté, énigmatique, la patineuse à Tokyo. Guillaume Cizeron ne s'est pas mouillé beaucoup plus ce samedi : "Pour nous, cette médaille, c'est la fin d'un cycle, c'est une page qui se tourne. Il y a beaucoup de plaisir, il y a aussi beaucoup de nostalgie. (...) On a la tournée de l'équipe de France (en avril), des vacances, d'autres tournées probablement. Et ensuite, on verra".
"On ne sait pas. On n'en a pas parlé, a abondé Romain Haguenauer, leur entraîneur depuis dix ans. Tout ça, ça va mûrir dans leur têtes, ils vont avoir quelques mois pour savoir où ils en sont, ce qu'ils veulent faire, leur envies, il faut qu'ils se parlent aussi entre eux" a-t-il complété. Après avoir tout gagné, y compris le cœur du public, l'heure est à la réflexion.
Championnats du Monde
Papadakis et Cizeron, c'est la perfection
26/03/2022 À 19:31
Championnats du Monde
Une performance technique de haut vol sur le bolero de Ravel : Shoma Uno décroche le titre mondial
26/03/2022 À 16:01