Kaori Sakamoto est championne du monde. Ce vendredi à Montpellier, la Japonaise, médaillée de bronze aux JO de Pékin, a devancé la Belge Loena Hendrickx (217,70 points) et l'Américaine Alysa Liu (211,19 points).
Favorite pour l'or mondial avec l'exclusion des patineuses russes, Kaori Sakamoto, poing rageur au bout de son excellent programme libre, et larmes sur les joues sur le podium, a parfaitement tenu son rang. Elle a même amélioré ses trois records personnels au fil de la compétition (programmes court, libre et total). Elle est la première Japonaise sacrée championne du monde depuis Mao Asada en 2014.
Championnats du Monde
Papadakis et Cizeron, et maintenant ? "Cette médaille, c'est la fin d'un cycle..."
26/03/2022 À 21:27
Loena Hendrickx, elle, devient la toute première patineuse belge à s'inviter sur un podium mondial au bout d'une prestation aux accents orientaux aboutie. La Belgique n'a remporté que trois médailles mondiales en patinage artistique dans l'histoire, et c'était avant les années 1950 (1947 et 1948) et en couples.
A 16 ans, Alysa Liu s'offre aussi une première médaille mondiale dès ses premiers Mondiaux, un mois après une septième place aux JO 2022. Pour le patinage russe, c'est nécessairement une fin de série. Depuis 2015, et à l'exception de 2018 (et de l'annulation des Mondiaux 2020 à cause du Covid-19), c'est chaque année une de ses représentantes qui avait obtenu l'or mondial. Les patineuses russes avaient également trusté l'intégralité du podium aux Mondiaux 2021 et aux Championnats d'Europe en janvier.
Championnats du Monde
Entre élégance et émotions, Papadakis et Cizeron ont ébloui leur public : Leur programme libre
26/03/2022 À 19:50
Championnats du Monde
Papadakis et Cizeron, c'est la perfection
26/03/2022 À 19:31