Getty Images

Papadakis et Cizeron devront sortir le grand jeu s'ils veulent l'or

Papadakis et Cizeron devront sortir le grand jeu s'ils veulent l'or
Par Eurosport

Le 19/02/2018 à 05:49Mis à jour Le 19/02/2018 à 07:51

JO PYEONGCHANG 2018 - Avantage Canada. Tessa Virtue et Scott Moir ont pris les devants à l'issue du programme court en danse sur glace. Les champions du monde ont devancé de près de deux points Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Un handicap pas insurmontable mais qui va contraindre les Français à patiner au niveua de leur record du monde, peut-être même au-delà.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron devront vraiment se surpasser lors du programme libre la nuit prochaine à Pyeongchang, s'ils veulent décrocher le titre olympique en danse sur glace. Le duo français a pris la deuxième place du programme court lundi, derrière leurs grands rivaux, Tessa Virtue et Scott Moir. Les Canadiens, remarquables de précision sur les éléments techniques, ont signé un score de 83,67 points, nouveau record personnel. Ils ont devancé les Français de 1,74 point. Papadakis et Cizeron ont fini avec 81,93 points, en-deçà de leur meilleure performance de l'hiver sur le court.

Comme prévu, la compétition pour la médaille d'or va se résumer à un duel entre les Canadiens et les Français, nettement au-dessus du lot. Entrés sur la glace juste avant leurs rivaux, Virtue et Moir ont signé un sans-faute et enflammé la patinoire. Ce n'est pas une surprise de les voir aux commandes dans la mesure où le programme court est leur grande spécialité, bien plus que celle de Papadakis et Cizeron. Mais l'écart de points est suffisamment significatif pour considérer que les champions du monde en titre sont désormais les favoris de l'épreuve, devant le tandem tricolore.

Problème de costume

Loin de l'euphorie et des sourires de leurs adversaires, Papadakis et Cizeron sont apparus avec un visage très fermé après leur programme. On a vite su pourquoi. Juste avant d'entrer sur la glace, ils ont connu un problème qui a parasité leur concentration : le costume de Gabriella Papadakis s'est ouvert. "C'était difficile de rester concentrés à cause de ça", a commenté sur France Télévisions, Guillaume Cizeron, visiblement agacé. "Psychologiquement, c'est dur de perdre des points à cause de choses qui ne sont pas sous notre contrôle. On aurait pu faire mieux sans ce petit problème", a-t-il ajouté.

Tout se décidera maintenant dans la nuit de lundi à mardi avec le programme court. Le nouveau système de notation leur laisse de l'espoir car els positions sont beaucoup moins figées qu'elles ne l'étaient auparavant après le programme court. Mais pour succéder à Marina Anissina et Gwendal Peizerat, sacrés champions olympiques à Salt Lake City en 2002, les Français devront exceller dans le libre et même se sublimer, comme ils ont su le faire à trois reprises déjà cette saison, en améliorant à trois reprises le record du monde. S'ils pouvaient ajouter un quatrième record, l'idée ne serait pas mauvaise. Le timing non plus...

Le classement du programme court

1. Virtue - Moir (CAN) 83,67 pts
2. Papadakis - Cizeron (FRA) 81,93
3. Hubbell - Donohue (USA) 77,75
4. Shibutani - Shibutani (USA) 77,73
5. Cappellini - Lanotte (ITA) 76,57
6. Bobrova - Soloviev (OAR) 75,47
7. Chock - Bates (USA) 75,45
8. Weaver - Poje (CAN) 74,33
9. Gilles - Poirier (CAN) 69,60
10. Coomes - Buckland (GBR) 68,36

0
0
Nouvelles vidéos