Getty Images

Papadakis sur son problème de costume : "Mon pire cauchemar est arrivé"

Papadakis sur son problème de costume : "Mon pire cauchemar est arrivé"

Le 19/02/2018 à 08:23Mis à jour Le 19/02/2018 à 14:03

JO PYEONGCHANG 2018 - Lâchée par son costume au début du programme court, Gabriella Papadakis a vécu un moment très difficile lundi. La Française et son partenaire Guillaume Cizeron n'ont pu donner leur pleine mesure. Malgré tout, ils ont évité le pire et sont à moins de deux points de Tessa Virtue et Scott Moir. L'or reste jouable. Mais cette journée restera douloureuse...

Des années de préparation, des centaines d'heures de travail à l'entraînement pour soigner le moindre détail. Un sens aigu et permanent du perfectionnisme. Puis, le jour J, un élément perturbateur un peu bête sur lequel ils n'ont aucune prise. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont ainsi vécu un moment pénible lundi lors du programme court.

La patineuse française a connu un problème de costume sur la glace, qui a déconcentré les doubles champions du monde. Son tour de cou s'est détaché. "Le doigt ou la main de Guillaume a dû passer au mauvais endroit et ça l'a décousu", a expliqué Romain Haguenauer, leur entraîneur. "C'est arrivé dans les premières secondes du programme, je me suis dit que je n'avais pas le choix, qu'il fallait continuer, c'est ce qu'on a fait, a raconté de son côté Gabriella Papadakis. Ça m'a beaucoup déconcentrée, mon pire cauchemar est arrivé aux Jeux olympiques".

Sur la vidéo ci-dessous, on voit clairement le moment où l'incident se produit. Après sept secondes (leur programme commence à 30 secondes), Guillaume Cizeron place sa main derrière la nuque de Gabriella Papadakis. Sur le plan suivant, on voit que son tour de cou n'est plus en place. "Ça s'est défait sur le deuxième mouvement. Guillaume la tient par le cou, il l'a sans doute déchiré. Parfois, en compétition, vous avez un peu plus d'adrénaline, de puissance que d'habitude", a estimé Marie-France Dubreuil, un des entraîneurs des Français.

" C'était dans notre esprit pendant tout le programme"

Ils ont tenté de faire bonne figure, mais ce souci leur a pourri leur programme court. "C'était dans notre esprit pendant tout le programme, c'est sur le twizzle (série de pas tournants, ndlr) que ça nous a le plus affectés, parce que quand vous tournez, c'est dur de garder votre robe alors qu'elle ne tient plus", a expliqué Cizeron en zone mixte. Deuxièmes à 1,74 point de leurs grands rivaux, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, ils sont sortis de la patinoire avec le visage très fermé.

Lors de la conférence de presse, Gabriella Papadakis a semblé très touchée, au bord en larmes. Interrogé par nos confrères de USA Today pour savoir comment elle se sentait après cet épisode malheureux, Gabriella Papadakis a répondu : "Pas super." "C'est très frustrant. Ce n'est pas le genre de choses pour lesquelles on s'entraîne, a pesté son partenaire. C'était difficile de rester concentrés avec ce problème. C'est dur d'avoir pu manquer des points à cause de quelque chose qui n'est pas sous notre contrôle. Psychologiquement, c'était compliqué."

" On peut être fiers de nous"

Romain Haguenauer a lui aussi vécu douloureusement ce programme, comme il l'a confié à nos confrères de France TV : "Je l'ai regardé d'une autre manière du coup... C'était difficile à gérer pour eux, ils ne pensaient qu'à ça. Gabriella était au bord de se retrouver topless à chaque fois, ce qui n'est pas très agréable. C'était l'histoire d'aujourd'hui, on verra bien celle de demain..." Au final, vu ce contexte perturbant et improbable, le duo tricolore est presque soulagé d'avoir pu livrer un programme court satisfaisant et de ne pas avoir compromis ses chances pour le titre.

"Je suis très fier de ce que nous avons réussi à faire malgré ce gros problème", relève Guillaume Cizeron. Il a donc fallu tenir plusieurs minutes avec la crainte de voir le costume de Papadakis lâcher complètement. S'ils avaient été contraints de stopper leur programme, ils auraient écopé d'une pénalité de cinq points, fatale pour leurs ambitions. "Est-ce qu'on crie pour arrêter la musique ?", s'est interrogée Marie-France Dubreuil. "Quand j'ai vu la robe se défaire, j'ai regardé Romain (Haguenauer, qui entraîne également Papadakis et Cizeron, ndlr) et je lui ai dit : 'On fait quoi ? Est-ce qu'on crie pour arrêter la musique ?'. Romain m'a répondu : 'Ils perdent cinq points s'ils s'arrêtent' ", a raconté Dubreuil.

"On peut être fiers de nous parce qu'on a été capables de faire une super performance malgré ce qui est arrivé", juge Gabriella Papadakis. "Malgré ça, ils ont quand même bien patiné, confirme Haguenauer. Ils ne sont qu'à un point et demi de Scott et Tessa, rien n'est perdu." Mais jamais ils n'ont vécu un programme court aussi éreintant...

Début du programme court : le tour de cou de Gabriella Papadakis est bien fixé.

Début du programme court : le tour de cou de Gabriella Papadakis est bien fixé.Getty Images

Quelques secondes après le début de leur programme court, la Française voit son tour de cou céder.

Quelques secondes après le début de leur programme court, la Française voit son tour de cou céder.Getty Images

Papadakis-Cizeron

Papadakis-CizeronGetty Images

Vue de dos, on voit clairement que le costume de la Française ne tient plus.

Vue de dos, on voit clairement que le costume de la Française ne tient plus.Getty Images

0
0
Nouvelles vidéos