On avait déjà eu l’occasion de parler dans ces colonnes du parcours incroyable de Jonathan Salamon à travers l’Amérique latine. A l’occasion d’une vidéo qui vient clôturer une année de voyage financée par le poker, nous avions envie de faire le point avec lui. Les perspectives sont prometteuses…
https://i.eurosport.com/equinoxe/2015/06/11/1611919.jpg
Déjà une année de voyage, de rencontres et de poker ! Dans une longue interview qu’il nous avait accordée, il avait détaillé ses bonheurs et ses coups durs. J’avais envie de lui demander quel bilan il tirait de cette année. « Extrêmement positif ! Niveau poker, j’ai réussi mon pari : voyager pendant un an en vivant des tables de cash game live ! J’ai joué partout, des grands casinos de Lima aux tripots miteux de Santa Cruz, des clubs de la haute bourgeoisie aux arrières salles clandestines, avec la crème et la mafia… Niveau aventure, j’ai vécu des choses que je n’aurai même pas pu imaginer. Principalement grâce à l’achat de Parkinson, ma moto. Je n’avais jamais conduit auparavant, mais je crois que c’est la meilleure décision que j’ai pris de tout mon voyage. L’aventure et la liberté à moto ont quelque chose d’incroyablement euphorisant. Enfin niveau personnel, je me suis trouvé. J’étais un jeune architecte qui s’emmerdait au boulot, et je suis désormais un voyageur/écrivain/joueur de poker/motard qui s’éclate. Je vis de mes passions, et c’est juste génial. »
Poker
Tom Dwan signe deux victoires sur les Triton Poker Series
31/05/2022 À 15:00
https://i.eurosport.com/equinoxe/2015/06/11/1611920.jpg
Dans ce voyage, la place du poker a évolué. « Il y a des périodes ou j’ai joué 5 fois par semaine comme à mon arrivée à Lima en décembre, et d’autres ou je n’ai quasiment pas touché aux cartes, comme dernièrement. Le grind demande une focalisation extrême, et pas mal de sacrifices. Il y a certains moments où je n’ai juste pas envie d’en faire, tant la vie est agréable… J’ai également l’intention de commencer à diversifier mes entrées d’argent, histoire de devenir moins dépendant des cartes à moyen terme. Même si le poker est un moyen intense et passionnant de gagner sa vie, c’est dur ! Je ne me vois pas dans 5 ans continuer à vivre du cash game live, à me coucher à 5 heures du mat plusieurs fois par semaine, à vivre aussi fort les bad et les good runs… »
https://i.eurosport.com/equinoxe/2015/06/11/1611921.jpg
De nombreux passionnés suivent son blog www.worldpokertrip.net et peuvent voir ses vidéos. Elles sont filmées grâce à un appareil photo, un gopro ou un smartphone. « Pour la prise de son de la vidéo, j’ai été chez un musicien que je connaissais à Lima qui a un studio d’enregistrement. » Le résultat est très réussi. C’est épique, poétique et vraiment passionnant.
Jonathan Salamon m’annonce une série de bonnes nouvelles. Il va écrire des articles pour un site de poker. Il va écrire un livre sur ses aventures. « Ecrire un bouquin, c’est un rêve qui se réalise. J’ai toujours aimé écrire, mais je n’avais pas assez de matière pour publier quoique ce soit jusque récemment. Quelques semaines après le début de mon aventure, je pressentais qu’il y avait quelque chose à faire, et j’ai commencé à y croire. Quand j’ai reçu le mail de l’éditeur, je me suis dit « ça y est, c’est gagné »… Enfin, cerise sur gâteau, TF1 souhaiterait aussi réaliser un sujet sur son parcours. Il vient de l’annoncer sur son compte Facebook.
Et la suite ? « Je pars dans quelques jours vers le Nord, pour aller en Equateur. Là bas, je vais jouer des parties clandestines vu que le poker est illégal, j’ai des contacts à Guayaquil et à Quito. Ensuite, la prochaine grande étape sera la Colombie. On m’a raconté tellement de choses sur ce pays, les filles, les paysages, l’aventure… »
www.worldpokertrip.net
Poker
Steve O'Dwyer remporte l’Irish Open
23/04/2022 À 13:07
Poker
Alexis Essaheli : « le joueur de poker professionnel est un sportif »
12/04/2022 À 22:31