Getty Images

Dakar 2019 : Sébastien Loeb (Peugeot) remporte la 5e étape Autos

La mise au point de Loeb
Par AFP

Le 11/01/2019 à 22:17Mis à jour Le 12/01/2019 à 00:38

DAKAR - Sébastien Loeb (Peugeot) a remporté sa deuxième victoire d'étape, vendredi, à Arequipa, au bout d'une spéciale menée de main de maître. Le Français a dominé les débats pour laisser le leader du général, le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota), à plus de 10 minutes.

Remontés après deux jours compliqués, Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena (Peugeot) ont montré les crocs, vendredi, en dominant largement la 5e étape du Dakar-2019 entre Tacna et Arequipa. Les nonuples champions du monde des rallyes ont terminé avec 10 min 22 sec d'avance sur le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota), leader du général, et 24 min 04 sec sur l'Espagnol Nani Roma (Mini) au terme de 714 km dont 450 de spéciale.

"Sébastien n'avait rien à perdre, il lui fallait pousser pour remonter les chronos..., a souligné Nasser al-Attiyah. De mon côté, je pense que Stéphane Peterhansel est le danger. Nous, on a fait du bon boulot aujourd'hui. Je suis vraiment content."

Ils avaient pourtant un temps hésité à reprendre le volant : "C'est reparti pour une nouvelle étape... sans aucune motivation ! Sachez tous que si je suis dans le baquet ce matin, c'est pour Seb et au nom de notre amitié (...) Sachez messieurs les organisateurs, que ma tête n'est plus ici mais déjà au Monte-Carlo", avait d'ailleurs pesté Elena sur les réseaux sociaux. En cause, une erreur, selon lui, au km 177 sur le roadbook de la 3e étape, terminée avec 42 min et 55 sec de retard.

Loeb, qui a aussi crevé à trois reprises la veille, n'avait pas posé réclamation mais avait tout de même envoyé un courrier aux commissaires de course, resté lettre morte. Remonté, l'Alsacien a donc montré qu'il allait falloir compter avec lui puisqu'il grimpe à la 5e place au général avec 40 minutes de retard sur al-Attiyah, qui conserve donc la tête pour 24 minutes 42 sec d'avance sur Stéphane Peterhansel (Mini).

Stephane Peterhansel (Mini) - Etape 5 - Dakar 2019

"A 30-40 km, dans une épingle toute bête, on sort un peu large et on arrive dans du fesh fesh remué par tous les concurrents d'hier, a expliqué "Peter". En fait, c'était un mètre comme si on tombe dans de la neige poudreuse... un mètre de fesh fesh poudreux et on s'est posés sur le ventre à ne plus pouvoir bouger et sans que je puisse voir. C'était une erreur, on est sorti 3 mètres trop large dans un virage et direct dans le fesh fesh... Plantés. Mais même avec les plaques, les vérins, incapable de s'en sortir. On a attendu que Nani (Roma, NDLR) nous tire avec un coup de corde. On lui a fait perdre pas mal de temps car il a fallu s'y prendre à plusieurs fois."

Après une 5e étape riche en rebondissements, le Dakar laisse ses tentes à Arequipa pour la journée de repos avant de remonter vers San Juan de Marcona.

0
0