Getty Images

Dakar : 3e étape - Stéphane Peterhansel s'impose à Arequipa, Sébastien Loeb perd 42 minutes

Peterhansel en patron, Loeb perd 42 minutes au général

Le 09/01/2019 à 19:43Mis à jour Le 10/01/2019 à 10:28

DAKAR 2019 - Auteur d'une journée parfaite au Pérou, Stéphane Peterhansel (Mini X Raid) s'est imposé lors de la 3e étape, qui a mené les concurrents de San Juan de Marcona à Arequipa, et fait un rapproché au général. Sébastien Loeb (Peugeot PH Sport) a vécu un cauchemar. L'Alsacien a perdu 42 minutes et rétrogradé à la 8e place au général.

"Mister Dakar" a mis la machine en route. Stéphane Peterhansel a remporté la troisième étape de ce Dakar 2019, qui a mené les concurrents entre San Juan de Marcona et Arequipa, et repris du temps au classement général, mercredi au Pérou.

Exceptionnel lors de cette troisième levée, il a devancé Nasser Al-Attiyah, le leader de l'épreuve, de plus de trois minutes (3’26) et réduit son retard à +7'03" du pilote qatari au général. Le Polonais Jakub Przygonski a pris la 3e place à plus de 11 minutes (11’47). Le Saoudien Yazeed Al Rajhi (12’50"), l’Espagnol Nani Roma sur sa Mini (18’12") et le Français Cyril Desprès (28’04") ont terminé plus loin.

Loeb à terre

Cette étape a été marquée par la sale journée vécue par les favoris, dont Sébastien Loeb. Vainqueur mardi, l'Alsacien a perdu 42'55" au classement général et pris un gros coup sur la tête. Désormais 8e au général, le pilote de la team PH Sport va se retrouver dans la position du chasseur. Il compte +37'59" de retard sur Nasser Al-Attiyah.

"Il y avait beaucoup de brouillard en haut, mais c'est pas ça le problème. A un moment donné, on s'est perdus et on n'a pas retrouvé le fil...", a expliqué le pilote français après l'arrivée. "Tout le monde est arrivé et nous, on tournait, on tournait... On a perdu une demi-heure là-bas, c'est comme ça."

Sainz et De Villiers au fond du gouffre

Pour Carlos Sainz et Giniel de Villiers la journée a été encore plus difficile. L’Espagnol, tenant chez les autos, a perdu plus de trois heures après avoir arraché partiellement une roue. Giniel De Villiers, leader du général mercredi matin, a, lui, connu une panne majeure. Il compte un retard de 4h23 sur Al-Attiyah.

"Nous n’avons pas été chanceux, nous roulions très bien à ce moment-là. Mais je n’ai pas eu de chance, j’étais dans la poussière d’un quad et j’ai fait gros saut, j’étais sur la piste mais j’ai atterri sur une pierre", a expliqué le vainqueur 2009. "Ça a cassé une fixation moteur, puis ça a endommagé le refroidissement. Pour réparer tout ça… ça a été une longue histoire !"

Jeudi, le Dakar file vers le sud du Pérou pour la première manche de l'étape marathon entre Arequipa et Tacna (auto, SxS, camion), 511 km dont 351 de secteur sélectif.

Sébastien Loeb lors du Dakar 2019
0
0