Sébastien Loeb et son copilote monégasque Daniel Elena ont conjointement conquis un 6e titre consécutif de champion du monde, Pilotes et Co-pilotes, en remportant le Rallye de Grande-Bretagne, 12e et dernière manche du Mondial, dimanche à Cardiff.

Mikko Hirvonen (Ford WRT), revenu à 18.2 secondes du Français en signant les deux premiers temps scratch de cette dernière journée (ES13, ES14), a perdu tout espoir quand le capot de sa Focus s'est ouvert brutalement en pleine spéciale, après un saut, ce qui l'a obligé à s'arrêter. Le Finlandais a bouclé les 17,44 km du secteur chronométré 1 min 7.5 sec moins vite que l'Alsacien. "Maintenant, j'ai besoin d'un miracle", a-t-il lâché avant la dernière portion.

Rallye de Grande Bretagne
Loeb a failli tout perdre
25/10/2009 À 17:23

Loeb a attaqué l'ES16 (22,51 km) avec 1 minute et 25.7 secondes d'avance sur "Hirvo". Largement de quoi ne prendre aucun risque en se tenant sur la trajectoire conventionnelle, afin d'éviter toute crevaison sur l'une des pierres tranchantes qui parsemaient un sol toujours glissant. Au point stop, sa famille et ses amis étaient là pour le célébrer, pour la première fois en qualité de sextuple champion du monde.

Après avoir enlevé les cinq premiers rallyes, le plus grand rallyman de tous les temps a subi la loi des Ford en Italie -dans l'ordre Jari-Matti Latvala devant Mikko Hirvonen- en concédant la 3e place, convertie en 4e position après une pénalité de deux minutes pour avoir roulé harnais détaché comme son copilote lors d'un changement de roue. Puis, ce fut le terrible roulé-boulé en Grèce, duquel la C4 est sortie totalement détruite. "J'ai fait une par an, c'est fait", s'était exclamé Loeb, pensant avoir épuisé son quota de poisse. C'était sans compter un bris de suspension sur une souche cachée au démarrage du Rallye de Pologne. Voilà comment d'une avance de 19 points d'avance il est passé à un retard d'une longueur sur Hirvonen après coup. Puis trois longueurs suite à une belle victoire du Nordique sur son terrain, et même cinq après le voyage en Australie, conclu croyait-il en vainqueur avant une rétrogradation pour une photo manquante dans le dossier d'homologation de la C4. Hirvoven venait d'aligner quatre victoires. Appuyé par Dani Sordo en Espagne, qui prit pour la seule fois de l'année des points à Hirvonen, Loeb, parfois surnommé "E.T.", s'est donc présenté en Grande Bretagne avec un point à compenser sur le leader du Mondial.

"C'est génial", s'est-il exclamé. "Celui là, il a fallu y aller, à la dernière manche, comme ça. Ce fut très dur très dur mentalement. On l'a fait. Il y avait une grosse pression. Ça a été une saison incroyable, on a fait un super départ et puis on a perdu toute notre avance pour arriver avec un point de retard ici. Hirvonen a été vraiment, vraiment fort. Et je sais que ça sera très dur l'an prochain."

"J'ai perdu le rallye hier", a jugé Mikko Hirvonen, vice-champion du monde comme l'an dernier. "Ce fut ma meilleure saison. Je vais remettre ça l'année prochaine." Samedi, le Nordique de 29 ans avait lâché une seconde au kilomètre en matinée à cause d'un manque en pilotage, car ingénieurs et mécaniciens avaient inspecté de fond en comble, à sa demande, les organes mécaniques de sa Focus sans rien y trouver à redire.

Au pays de Galles, Loeb a donc signé sa 7e victoire de la saison, sa 54e en carrière, soit un nouveau record. Il s'agit même de sa deuxième de suite au RAC après être devenu en 2008 le premier Tricolore à s'imposer. En 2010, il disputera sa dernière saison avec la C4, le règlement exigeant de passer en 2011 à des S2000 boostée par un turbo. Il a récemment resigné pour une saison et se réserve, dans l'absolu, le droit de dire "stop" dans un an.

Rallye de Grande Bretagne
Etape 3 : le film
25/10/2009 À 08:39
Rallye d'Espagne
Ogier a "presque" dit adieu au titre, Loeb vire en tête
25/10/2019 À 17:09