Getty Images

PYEONGCHANG 2018 - Les Français passent à côté, Wise encore titré

Trop diminués, les Français passent à côté, Wise encore titré

Le 22/02/2018 à 04:52Mis à jour Le 22/02/2018 à 09:20

PYEONGCHANG 2018 - Tenant du titre, l'Américain David Wise a conservé sa couronne olympique grâce à un dernier run extraordinaire (97.00), devançant son compatriote Alex Ferreira et le Néo-Zélandais Nico Porteous. Tombés sur chacun de leurs runs, les Français Kevin Rolland (11e) et Thomas Krief (10e) sont passés à côté de leur finale.

Il n'y a pas eu de miracle. Perclus de douleurs, Kevin Rolland voulait relever un défi immense : tenter d'aller chercher une nouvelle médaille olympique alors qu'il s'était blessé à une épaule une dizaine de jours avant le début de ces Jeux de Pyeongchang. Mais le défi était grand. Trop grand. Le skieur de Bourg-Saint-Maurice, bronzé à Sotchi, n'est pas parvenu à passer un run durant cette finale du ski halfpipe en chutant à trois reprises. Thomas Krief, l'autre Français, s'est lui blessé dès son premier run et n'a pas pu continuer, observant d'en bas le succès de David Wise, qui conserve son titre.

Quelques jours après avoir vu sa cousine Tess Ledeux passer à côté de ses Jeux, Kevin Rolland n'aura pas réussi à écrire une nouvelle belle page de son histoire olympique. Trop diminué, il n'est pas parvenu à passer son 900 backside. Lors de ses trois tentatives, il s'est retrouvé à terre. Sa grosse chute lors de son dernier run a même donné froid dans le dos. Avant de le voir se relever pour descendre sur ses skis malgré ses douleurs et sous les applaudissements du public. "C'était dur. La dernière chute m'a anéanti, a avoué le skieur de La Plagne au micro de France TV. Je suis au fond du trou. Je voulais au moins poser un run. Je suis déçu. Ce n'est pas facile".

Wise double la mise

En battant, le vice-champion du monde 2011 voit déjà le rebond. Et l'avenir : "Je suis toujours debout et j'ai toujours l'envie. C'est pour ça que je vais me retaper et que je vais repartir. La compétition et les Jeux, c'est ma vie, c'est ce que j'aime. Je ne pouvais pas manquer ce rendez-vous. Dès que je serai réparé, c'est sûr que je serai là", a-t-il lâché. De son côté, Krieff souffre de "très grosses douleurs à l'ischio-jambier gauche", a précisé un membre du staff tricolore. "Ca n'est pas très grave mais ça me fait très mal. Je n'arrive pas vraiment à tendre la jambe ou à la poser par terre, donc je n'avais pas trop le choix, je ne pouvais pas remonter et faire des runs", a-t-il raconté. "Mais ça n'est pas grave, c'est juste une 'boîte'", a-t-il ajouté.

David Wise a lui fait parler son expérience. Et il n'a eu besoin que d'un run pour le faire. L'Américain de 27 ans avait chuté lors de ses deux premières tentatives au Phoenix Parc. Mais sur le dernier run, il a tout lâché pour conserver son titre olympique avec un score de 97.20 points. Il s'impose devant son compatriote Alex Ferreira, qui a brillé par sa régularité dans cette finale (92.60, 96.00, 96.40), et le Néo-Zélandais Nico Porteous, qui monte sur le podium du haut de ses 16 ans !

0
0
Nouvelles vidéos