Getty Images

Quatre ans après le triplé de Sotchi, les Bleus sont passés à côté

Quatre ans après le triplé de Sotchi, les Bleus sont passés à côté
Par Eurosport

Le 21/02/2018 à 06:32Mis à jour Le 21/02/2018 à 07:57

JEUX PYEONGCHANG 2018 - Grosse désillusion pour l'équipe de France en skicross. Quatre ans après le fabuleux triplé de Sotchi, les Bleus n'ont pas réussi à qualifier un seul de leurs représentants en finale. Arnaud Bovolenta, le dernier Tricolore en lice, est sorti en demi-finales.

C'était une des très sérieuses chances de médailles françaises dans cette dernière ligne droite des Jeux Olympiques. Il y a quatre ans, à Sotchi, les Bleus avaient fait entrer le skicross dans la légende du sport français en signant un mémorable triplé. Cette fois, ils ont connu beaucoup moins de réussite. Si un nouveau triplé était hautement improbable, un podium était envisageable au vu des résultats de l'hiver. Mais aucun des quatre représentants français n'a réussi à atteindre la finale.

Dernier espoir tricolore, Arnaud Bovolenta, médaillé d'argent en 2014, a disparu en demi-finale. Il n'a pu prendre que la troisième place de sa course. Il termine finalement à la sixième place. Jean-Frédéric Chapuis, tenant du titre, avait lui été sorti dès les quarts de finale, en compagnie de François Place. Les deux Français ont pris les deux dernières places de leur quart, restant tous les deux à quai. Le 4e Français inscrit, Terence Tchiknavorian, s'est lui blessé dès les huitièmes de finale lors d'une chute très spectaculaire. Il souffre d'une fracture du tibia et sera opéré dans les prochaines heures.

La superbe revanche de Leman

C'est une douche froide pour le skicross français, qui possède une densité au plus haut niveau qui lui permettait d'espérer autre chose. Même sans parler de médailles, avoir un seul demi-finaliste et aucun skieur en finale est une déception quant au résultat d'ensemble. Pyeongchang aura en tout cas vu la grande revanche de Brady Leman. Le Canadien avait été le grand malheureux de la finale 2014 derrière les trois Français, Chapuis, Bovolenta et Midol.

Cette fois, Brady Leman, à nouveau présent dans le carré d'as final, est allé au bout de son rêve. La finale a été marquée par une double chute dans la première partie du parcours, du Canadien Kevin Drury et du Russe Sergey Ridzik, laissant Leman et le Suisse Marc Bischofberger se disputer l'or. Le Canadien a pris l'ascendant et n'a jamais laissé Bischofberger revenir. Sacré destin pour le natif de Calgary. Il apporte au Canada sa 20e médaille, la 9e en or, déjà.

0
0
Nouvelles vidéos