Lancés à toute allure dans les disciplines de vitesse depuis l'ouverture du cirque blanc, les Bleus ne faiblissent pas. A leur aise à Lake Louise le week-end dernier, les Français ont confirmé leur forme actuelle à Beaver Creek. Seul Adrien Théaux a quelque peu raté sa première sortie sur une Birds of Prey, qui lui avait permis de décrocher, lors du Super-G, le premier de ses trois podiums l'hiver dernier.

"La descente ne m'a jamais réussi ici", regrettait Théaux avant de s'élancer. C'est vrai que jusqu'à maintenant, le skieur de Val Thorens n'avait jamais fait mieux que 18e (en 2008). Son passage ce vendredi a souligné son irrégularité sur cette piste. "J'ai du mal avec cette neige sèche et agressive. Je ne suis pas arrivé à trouver les bons réglages cette semaine, mes skis sont plus faits pour la glace", a commenté le Français, seulement 31e, à 2"33 de l'Américain Bode Miller. Soit son plus mauvais résultat en descente dans la station du Colorado depuis 2006 (32e). "Je suis déçu de ne pas avoir pu faire ce que je voulais, je déteste être derrière", a ajouté Théaux. "Mais ce n'est pas un drame, je peux m'en sortir en Super-G (samedi). Il ne faut pas que je me pose des questions".

Beaver Creek
Miller, trois ans après
02/12/2011 À 16:54

Bertrand : "J'aurais signé"

Sixième de la descente puis dixième lors du Super-G à Lake Louise il y a une semaine, Johan Clarey a fait encore mieux. Quatrième à 0"78, à tout de même 0"64 de la 3e place, l'homme de La Clusaz devra attendre encore un peu avant de monter sur la deuxième "boîte" de sa carrière, après celle obtenue sur la Saslong de Val Gardena en 2009. "J'ai fait trop d'erreurs de ligne après le mur pour monter sur le podium. Mais 4e à Beaver Creek, ce n'est pas une contre-performance", s'est satisfait Clarey. Même constat chez Yannick Bertrand, excellent sixième vendredi : "J'égale ma deuxième meilleure performance en carrière, j'aurais signé en arrivant ici". D'autant plus que ses deux entraînements n'avaient pas forcément convaincu "Bambou".

"J'avais beaucoup de mal dans le mur, mais j'ai réussi à me surpasser le jour de la course, j'en suis fier", a rajouté celui qui s'était élancé avec le dossard 3. Enfin, Guillermo Fayed n'est pas passé loin d'obtenir le troisième top 10 de sa carrière. Deux fois sixième l'hiver dernier (à Kvitfjell et Val Gardena), le skieur de Chamonix s'est classé 11e. Vivement le Super-G de samedi.

Beaver Creek
Kostelic devant Deville
08/12/2011 À 20:19