Alexis Pinturault peut nourrir des regrets. Deuxième au passage du dernier intermédiaire, le Français avait le podium à portée de spatules avant de fauter là où personne ne l'avait fait, à une vingtaine de secondes de l'arrivée. Repoussé finalement à la 6e place de ce super-G de Beaver Creek, un résultat somme toute très correct, il laisse à Marco Odermatt, très large vainqueur devant Matthias Mayer (+0"78), l'opportunité de creuser l'écart au général. Le Suisse possède désormais 165 points d'avance sur Pinturault avant les trois dernières épreuves de vitesse prévues dans la station américaine d'ici la fin du week-end. Trois opportunités pour Odermatt d'asseoir plus largement sa domination manifeste en ce début de saison.

Sans une erreur, Pinturault montait sur le podium : son Super-G en vidéo

Beaver Creek
La descente messieurs de Beaver Creek annulée à cause du vent
05/12/2021 À 20:13
Sous le soleil bien trop généreux du Colorado, la Birds of Prey n'a pas été avare de pièges tout au long de son tracé. La course a d'abord viré à l'hécatombe, le temps que les skieurs en comprennent le mode d'emploi. Les deux premiers dossards ont servi de crash-test - violente chute mais sans gravité pour Matthieu Bailet, porte défoncée pour Dominik Paris - et cinq skieurs avaient déjà abandonné après seulement 15 dossards, dont Aleksander Aamodt Kilde.

Odermatt s'est fait peur, lui aussi

Sur l'ultime saut, Odermatt (dossard 7) a failli gonfler les rangs des malheureux du jour. Une énorme frayeur sans conséquence au chronomètre, le Suisse ayant même fait le plus gros de la différence sur la dernière section. Déjà vainqueur à Solden lors du géant d'ouverture, il est le premier skieur à remporter deux victoires cet hiver. Pinturault attend lui toujours son premier podium. Dossard 17, le tenant du titre du gros globe avait pourtant tout bien fait sur le haut, malin quand il le fallait, tranchant dès qu'il le pouvait. Il n'avait que 38 centièmes de retard au 3e intermédiaire. Soit un boulevard vers la 2e place. Mais une faute de trajectoire, suivie d'un gros coup de patin, lui a coûté cette place de dauphin jusque-là parfaitement ficelée.

L'exploit de Thompson

Pinturault était alors 5e, et tout semblait indiquer qu'il resterait à ce rang jusqu'au bout. C'était sans compter sur Broderick Thompson, dossard 35, venu prendre la 3e place promise à l'Allemand Andreas Sander. Le Canadien (+0"95) l'a devancé pour trois petits centièmes. Personne ne l'avait vu venir. En super-G, à 27 ans, il n'avait jamais fait mieux que 24e, en mars dernier à Saalbach. Il s'agissait de sa seule entrée dans les points !
Pinturault est le seul Français dans le top 15. Mathieu Faivre semblait déçu dans l'aire d'arrivée bien qu'il a signé ses premiers points en super-G (22e). Seuls Blaise Giezendanner (17e) et Nils Allègre (25e) ont accompagné les deux géantistes dans le top 30. Johan Clarey, victime la veille d'une chute lors de l'entrainement de descente, n'a lui pas pris le départ puisqu'il se ressentait d'une "petite gêne au genou gauche" selon un communiqué de la FFS. Le Tignard ne sera pas présent non plus demain, où doit se dérouler un nouveau super-G sur la piste américaine.

Quinze secondes de course, une faute et Bailet a fini dans les filets

Beaver Creek
Parfait de A à Z, Kilde était comme chez lui sur la Birds of Prey
04/12/2021 À 20:39
Beaver Creek
Le frisson : Bailet tombe sur l'épaule et repart après une seconde sur le flanc
04/12/2021 À 19:23