Les Suissesses auront fort à faire. Grandes favorites, Wendy Holdener et Michelle Gisin auront du retard à combler lors du slalom du combiné de Crans-Montana. Et notamment sur Sofia Goggia, vainqueur ce dimanche matin de la manche de Super-G. L'Italienne, championne olympique de descente, n'a pas fait de détails sur la piste suisse pour devancer sa compatriote Nicol Delago (+ 0''24) et la Norvégienne Ragnhild Mowinckel (+ 0''49). Pour la victoire finale, il faudra surtout se méfier du duo Holdener (7e) - Vhlova (11e).

Crans-Montana
Brignone surprend, Holdener repousse l'échéance pour Shiffrin
04/03/2018 À 13:29

Elle était la seule véritable cador des épreuves de vitesse présentes sur ce combiné et elle en a bien profité. Parfaite tactiquement, constamment à l'attaque et impressionnante dans sa prise de vitesse en sortie de courbes, Sofia Goggia a offert un récital de glisse pour prendre les commandes. Malgré une course assez courte (1'03''70 pour Goggia), l'Italienne est parvenue à creuser quelques écarts, à l'image de son avance sur de bonnes descendeuses comme Mowinckel (3e, + 0''49), Venier (8e, + 1''15) ou Siebenhofer (13e, + 1''33).

Holdener et Vhlova seules au monde ?

La faute en partie aux performances assez décevantes sur les parties de glisse des Autrichiennes notamment, mais surtout au tracé lui-même de cette manche de super-G, raccourcie à la surprise – et au mécontentement – général. Un choix des organisateurs qui a avantagé les techniciennes et en premier lieu Wendy Holdener. Déjà 3e du super-G samedi, la Suissesse a réalisé une nouvelle bonne descente pour se placer en vue de la manche de slalom dont elle sera la grande favorite (7e, + 1''14). Vu les écarts, difficile de ne pas l'imaginer dépasser les filles devant elle.

Mais elle devra toutefois se méfier de Petra Vholva. La Slovaque, surprenante 12e dimanche matin (+ 1''31), a les qualités en slalom pour reprendre les petits centièmes qui la séparent d'Holdener. Autant dire que tout est à faire dans la course à la victoire. Car les deux filles risquent d'être seules au monde dans cette optique. Si des polyvalentes comme Mowinckel (3e, + 0''49) ou Brignone (5e, + 0''91) sont bien placées au contraire de la championne olympique Michelle Gisin (17e, + 1''53), elles ne sont pas des spécialistes du slalom et devraient se contenter de viser la 3e place.

Chez les Françaises, la grosse surprise est venue de la jeune (20 ans) Esther Paslier, 14e (+ 1''40) pour son deuxième départ en Coupe du monde. Romane Miradoli (24e, +1''78) et Laura Gauche (25e, +1''80) finissent beaucoup plus loin.

Crans-Montana
Très précise et en monde "full attack", Brignone a surpris son monde sur le slalom
04/03/2018 À 13:23
Crans-Montana
Weirather met une main sur le globe du Super-G
03/03/2018 À 10:35