Getty Images

Le grand jour pour Rebensburg

Le grand jour pour Rebensburg

Le 08/02/2020 à 12:48Mis à jour Le 08/02/2020 à 12:58

GARMISCH PARTENKIRSCHEN - Viktoria Rebensburg a ouvert son compteur. L'Allemande a signé la première victoire de sa carrière en descente en s'imposant samedi à Garmisch-Partenkirschen. Elle a devancé l'Italienne Federica Brignone. Leader au classement de la discipline, la Suissesse Corinne Suter a pris la cinquième place.

Grande première pour Viktoria Rebensburg. À 30 ans, la championne olympique du géant n’avait encore jamais remporté de descente. Jusqu’à ce samedi. Devant son public à Garmisch-Partenkirchen, l’Allemande a écrasé la concurrence en repoussant Federica Brignone à 61 centièmes et Ester Ledecka à 83. Cinquième, Corinne Suter profite de l’absence de Mikaela Shiffrin, qui a annoncé le décès de son père lundi dernier, pour conforter son dossard rouge au classement du petit globe.

Elle comptait six podiums, répartis équitablement entre les deuxièmes et troisièmes places. Mais jamais de victoire donc. Rebensburg a enfin mis la balle au fond en descente, après avoir très longtemps tourné autour. Après des succès en géant (14) et en super-G (4), elle s’offre donc une troisième discipline à son palmarès. C’est sa deuxième victoire de l’hiver après le super-G de Lake Louise. La première pour une Allemande en descente depuis Maria Hoefl-Riesch, le 24 janvier 2014.

La bonne opération pour Suter

Sur la très exigeante piste allemande, verglacée à souhait, Rebensburg, dossard 8, a fait preuve d’un engagement de tous les instants. Le ton était donné dès le 1er inter (-0’’44). Et après avoir compté jusqu’à neuf dixièmes d’avance, elle a finalement allumé du vert pour 61 centièmes dans l’aire d’arrivée.

Vidéo - Devant son public, Rebensburg a enfin débloqué son compteur en descente

02:29

Deux mois après sa première victoire à Lake Louise, déjà en descente, Ledecka récolte un deuxième podium en carrière sur le circuit de Coupe du monde en ski alpin. La snowboardeuse, championne olympique surprise du super-G en 2018, est la seule à être restée au contact de Rebensburg sur le haut (+0’’16 au 3e inter). Pas de top 25 pour la Française Romane Miradoli (+3''50).

La descente femmes se cherche décidément une patronne. Les dix dernières descentes sont revenues à dix skieuses différentes. Ainsi, la course au petit globe reste ouverte même si Suter possède désormais 61 points d’avance sur Shiffrin et 64 sur Ledecka. Trois descentes, dont deux à Crans-Montana dans deux semaines, restent à disputer. Dimanche, un super-G se tiendra à Garmisch-Partenkirchen.