Piquée au vif par sa 23e position vendredi, la Française Ingrid Jacquemod s'est rebiffée samedi avec une 3e place lors de la seconde descente de Haus im Ennstal juste devant Marion Rolland, signant ainsi son deuxième podium de la saison en Coupe du monde. Jusqu'au passage de la dernière compétitrice, l'encadrement français n'a pas levé le poing. La dissipation du brouillard et l'arrêt des chutes de neige en cours de descente offrait des conditions rêvées pour une douche froide du plus mauvais effet.
Une fois l'Allemande Viktoria Rebensburg au delà de la ligne d'arrivée, le camp français a pu donner libre cours à sa joie: Ingrid Jacquemod était sur le podium, un résultat qu'une descendeuse française n'avait plus atteint depuis la 3e place de Marie Marchand-Arvier à Lenzerheide le 14 mars 2007. Ce podium était fréquenté pour la première fois par la Suissesse Nadja Kamer, 2e à 14/100 derrière l'inévitable Américaine Lindsey Vonn, remportant sa quatrième descente cette saison en autant de course dans la discipline.
Rolland: "Ca va si c'est Ingrid"
Haus im Ennstal
Vonn sans rivale
07/01/2010 À 14:18
"Je suis fière d'avoir rebondi après la course d'hier. La manière était là. J'ai réussi à lâcher les skis", s'est félicitée la skieuse de Val d'Isère, offrant un onzième podium à l'équipe de France depuis octobre. Avec un départ repoussé de 90 minutes et une course raccourcie de 30 secondes par rapport au premier tracé, les coureuses ont été contraintes à un sprint dans la station autrichienne, disputé en partie sous de gros flocons. "J'aime le challenge et il y en avait un aujourd'hui sur une piste où il n'y a pas beaucoup d'endroits pour se rattraper", a savouré la doyenne des skieuses de l'équipe de France (31 ans), déjà 3e du super-G de Lake Louise cette saison.
Privée pour 19/100 de son premier podium en Coupe du monde, Marion Rolland est néanmoins montée en puissance après sa 5e place vendredi lors de la 1ère descente. "Ca va si c'est Ingrid. Il me manque encore un petit truc", a reconnu la skieuse des Deux-Alpes, qui signe son meilleur résultat sur le circuit. 6e vendredi, Marie-Marchand Arvier a été moins à la fête samedi. La vice-championne du monde du super-G a pris la 26e place. Mais le groupe a prouvé sa densité a insisté l'entraîneur Christophe Saioni. "Nous étions frustrés de ne pas avoir couru à Val d'Isère, il y avait l'envie. Marion fait aussi une super course. Il tombait des flocons énormes lorsqu'elle est partie", a-t-il souligné.
Selon le technicien, les Bleues sont en train de franchir un palier psychologique avec cette bonne série: "elles commencent à prendre conscience qu'elles peuvent gagner. Si tous les jours elles se lèvent avec cette idée en tête, ce ne sera plus la même chose." Intouchable à nouveau, Lindsey Vonn a accentué son emprise sur le classement général de la Coupe du monde. Elle devance de 99 points l'Allemande Maria Riesch, 7e à Haus samedi. Et si l'Américaine "ne veut pas penser en terme de record", le monde du ski guettera son premier triplé dimanche dans le super-G. Une performance inégalée depuis Katja Seizinger en 1997 à Lake Louise et que Vonn a effleuré en décembre dans la station canadienne.
DECLARATIONS :
LindseyVonn (USA, 1re) "Je suis restée détendue en attendant d'avoir la confirmation pour le départ. Je n'ai commencé vraiment ma préparation que quand le départ a été confirmé. Avant j'ai regardé le géant d'Adelboden à la télévision. Ce n'était pas une course facile avec cette neige et ce brouillard. Le triplé? Ce ne sera pas facile, je vais attaquer encore, comme lors des derniers super-G où j'étais près d'une victoire. Je serai contente d'être dans les trois premières."
NadjaKramer (SUI, 2e) "Avec le numéro 1 sur le dos j'ai eu du mal à savoir si j'avais bien couru. J'avais un bon sentiment cependant. 2e derrière Lindsey Vonn c'est un bon résultat."
Ingrid Jacquemod (FRA, 3e) "Je suis contente car hier (vendredi) j'avais fait une mauvaise course. J'aime le challenge et il y en avait un aujourd'hui. C'était un sprint sur une piste où il n'y a pas beaucoup d'endroits pour se rattraper. Je suis contente de la manière surtout. J'ai lâché mes skis. Il faut profiter du moment présent. J'ai bien débuté en super-G à Lake Louise (3e), j'espère faire aussi bien demain (dimanche)."
Haus im Ennstal
Vonn: "Je peux le refaire"
11/01/2010 À 10:03
Haus im Ennstal
Gisin opérée du genou
11/01/2010 À 08:45