Getty Images

Killington : Tessa Worley et Mikaela Shiffrin sont déjà en ordre de marche

Worley et Shiffrin sont déjà en ordre de marche
Par AFP

Le 24/11/2018 à 00:33Mis à jour Le 24/11/2018 à 00:34

KILLINGTON - Dans la station américaine, Tessa Worley et Mikaela Shiffrin ont l'occasion de marquer un peu plus leur territoire ce week-end en confirmant leur bonne entrée en matière. La Française peut même frapper un grand coup sur le géant de samedi en vue (déjà) du globe de la spécialité.

Victorieuses des deux premières courses de la saison, Tessa Worley et Mikaela Shiffrin, double tenante et leader de la Coupe du monde, seront particulièrement attendues lors du géant et du slalom de Killington (Etats-Unis), samedi et dimanche.

La Française et l'Américaine n'ont pas perdu de temps pour marquer leur territoire. Le succès de Worley sur le géant de Sölden, le 27 octobre dans des conditions météorologiques délicates (brouillard), a prouvé que la déception des JO de Pyeongchang (7e) avait été digérée. La skieuse du Grand-Bornand est bien en ordre de bataille pour aller chercher le petit Globe de la spécialité qui lui avait échappé in extremis en 2017-2018, au profit de l'Allemande Viktoria Rebensburg. Avec un 2e géant dans la poche samedi, elle prendrait un ascendant psychologique certain sur ses rivales.

Le moral au beau fixe affiché à Sölden par la Française de 29 ans tranche en tout cas avec la fébrilité constatée en Corée du Sud. Un stress que la double championne du monde de géant (2013, 2017) tente désormais de combattre grâce au yoga et à la méditation. C'est sur cette sérénité retrouvée qu'elle compte bien continuer à capitaliser à Killington.

Tessa Worley lors du géant de Sölden

Tessa Worley lors du géant de SöldenGetty Images

Worley veut "prendre des risques"

"Je me sens bien sur mes skis et si mon état d'esprit est bon, ma course se passera bien, explique la Haut-Savoyarde aux 13 victoires en Coupe du monde. Mes ambitions sont les mêmes qu'à Sölden. J'ai envie de prendre des risques pour jouer la gagne et d'avoir un ski engagé."

Après Sölden, Worley et les Bleues, faute de neige suffisante en Europe, sont parties peaufiner leurs gammes à Copper Mountain (Colorado) avec un accent particulier mis sur la vitesse et des séances partagées avec les équipes masculines des Etats-Unis, de Norvège et d'Autriche. "On a pu trouver une piste de descente bien préparée, de supers conditions, du froid et j'ai pu profiter de certain créneaux avec les hommes, indique Worley. C'était important de retourner à la vitesse pour débuter la saison correctement."

Elle trouvera de nouveau sur sa route l'Allemande Viktoria Rebensburg, 4e en Autriche, et Shiffrin, 3e avant de remporter le slalom de Levi (Finlande), le 17 novembre.

La double championne olympique américaine de 23 ans, déjà dominatrice en ce début de saison, sera surtout la grande favorite dimanche du slalom, sa chasse gardée. Elle tentera ainsi de s'approcher à une unité du record de victoires en Coupe du monde dans cette spécialité détenu par l'Autrichienne Marlies Schild (35) et de prendre ses aises en tête du classement général avant le début des épreuves de vitesse à Lake Louise (Canada) du 30 novembre au 2 décembre.

0
0