Quelques heures après le spectaculaire accident d'Urs Kryenbühl sur la bosse finale de la descente de vendredi, Urs Lehmann a pointé du doigt l'organisation de Kitzbühel. Le champion du monde 1993, président de Swiss-Ski, n'a pas mâché ses mots chez nos confrères d'Eurosport Allemagne. "Cette bosse est la chose la plus inutile", a lâché Urs Lehmann, mécontent de voir les skieurs mis en danger ce vendredi.
Les images ont fait craindre le pire. Ce vendredi soir, le Suisse de 26 ans, qui passera la nuit à l'hôpital, souffre d'une commotion cérébrale, d'une fracture de la clavicule droite et d'une déchirure des ligaments du genou droit. "Il s'agit d'une bosse de tolérance zéro, a renchéri le président de Swiss-Ski. Cela signifie que vous jouez avec votre santé à la moindre petite erreur. C'est inutile de prévoir un saut après une minute et 50 secondes de course." Surtout quand le saut est "estimé à environ 80 mètres", poursuit Urs Lehmann.
Ce sont des images que nous ne voulons plus revoir
Kitzbühel
Dernier à s'élancer, 8e à l'arrivée, Bailet a créé l'exploit : son Super-G en vidéo
25/01/2021 À 12:40
Pour le consultant Eurosport, le constat est formel : "cela ne doit plus arriver". "Cette bosse doit partir, les leçons du passé n'ont pas été retenues", a-t-il ajouté, en référence au grave accident de Daniel Albrecht en 2009, victime d'une chute sur la ligne d'arrivée. "Aujourd'hui, après la descente, j'ai appelé le directeur de la course, Hannes Trinkl, et je lui ai fait part de mon point de vue. La bosse doit être enlevée ou fortement réduite. Pour moi, la course reste attractive, même sans cette bosse", a martelé le président de Swiss-ski, avant de conclure : "Ce sont des images que nous ne voulons plus revoir".

Victime d'une lourde chute, Urs Kryenbühl a passé la nuit à l'hôpital.

Crédit: Getty Images

Kitzbühel
Impeccable jusqu'au bout, Kriechmayr mate enfin la Streif : sa victoire au Super-G en vidéo
25/01/2021 À 11:47
Kitzbühel
Kriechmayr a sauté sur l'occasion, Bailet a surpris son monde
25/01/2021 À 11:14