Getty Images

KVITFJELL - Un an plus tard, Roger brise la malédiction

Un an plus tard, Roger brise la malédiction

Le 11/03/2018 à 16:45Mis à jour Le 11/03/2018 à 17:51

KVITFJELL - Plus d'un an après le dernier podium en Coupe du monde, l'équipe de France de vitesse a retrouvé les sommets ce dimanche lors du Super-G de Kvitfjell où Brice Roger est allé décrocher une superbe 3e place. Une juste récompense pour des Bleus qui n'arrêtaient pas de tourner autour.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Il était temps que le ciel s'éclaircisse au-dessus des têtes de l'équipe de France de vitesse. Cela faisait plus d'un an que les skieurs tricolores n'avaient pas vu de près les podiums de descente et de Super-G et la mort de David Poisson, en début de saison, les avaient plongé dans une souffrance morale incommensurable.

Vidéo - Personne n'y croyait mais Roger l'a fait

01:25

Il aura fallu attendre l'exploit de Brice Roger à Kvitfjell pour voir un Bleu s'offrir à nouveau un top 3 en vitesse. Et, ce, quatorze mois après. Car, même si les Tricolores ont enchaîné beaucoup de performances honorables cette saison (13 top 10 avant ce dimanche), ils n'ont quasi jamais pu rêver du podium. Malgré la 4e place de Théaux lors du Super-G de Beaver Creek. Malgré les 5e places en Super-G de Pinturault (Beaver Creek) et Théaux (Kitzbühel). Malgré cinq hommes rentrés dans le top 10 d'une épreuve cet hiver.

Adrien Théaux à Kitzbühel

Adrien Théaux à KitzbühelGetty Images

Roger se succède à lui-même

Du coup, le dernier podium français en vitesse date tout de même de janvier 2017, lors de la descente de Kitzbühel où Valentin Giraud Moine et Johan Clarey avait fini derrière Dominik Paris. Soit dix-neuf épreuves de vitesse plus tard. En Super-G, il fallait même remonter aux finales 2015 à Méribel pour voir un Français grimper sur le podium. Et c'était déjà Brice Roger, auteur ce jour-là de son premier podium en Coupe du monde. Trois ans plus tard, c'est donc encore lui qui se succède à lui-même pour son … deuxième podium en carrière.

Un résultat vraiment inattendu, y compris par l'intéressé qui s'élançant en plus avec le dossard 49 : "J'ai halluciné en voyant le tableau avec mon temps, a-t-il déclaré à l'Equipe à l'issue de la course. C'est un truc de fou ! J'ai pris le départ sans me stresser, avec juste l'objectif de me faire plaisir et d'assurer ma place dans les 30 premiers mondiaux en super-G pour la saison prochaine. J'étais sur la taille tout au long de la course, je me suis très bien senti, mais de là à penser à un podium, pas du tout!", a-t-il ajouté. A Kvitfjell, tout semblait possible ce dimanche. Et ça a enfin souri aux Français.

Second placed Swiss Beat Feuz, winner Norwegian Kjetil Jansrud and third placed French Brice Roger celebrate

Second placed Swiss Beat Feuz, winner Norwegian Kjetil Jansrud and third placed French Brice Roger celebrateGetty Images

0
0