Getty Images

Thomas Dressen remporte la descente devant Beat Feuz et Aksel Lund Svindal

Dressen s'est payé Feuz et Svindal, rien que ça!

Le 10/03/2018 à 12:17Mis à jour Le 10/03/2018 à 17:08

KVITFJELL - Thomas Dressen a enlevé la descente disputée dans la station norvégienne, samedi. En devançant du beau monde, le champion du monde en titre de la spécialité, Beat Feuz, de 0"08 et le champion olympique en titre, Aksel Lund Svindal, de 0"17. Au classement de la Coupe du monde de descente, Feuz a porté son avance à 60 points sur Svindal avant les finales.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

C'est l'hiver de Thomas Dressen. Un mois et demi après son succès à Kitzbühel, l'Allemand a remporté le deuxième succès de sa carrière en descente en s'imposant à Kvitfjell sur la piste des Jeux de Lillehammer 1994, samedi en Norvège. Parti avec le dossard 13, l'Allemand a trouvé le parfait compromis entre puissance et tactique pour venir souffler la victoire à Beat Feuz et sortir le local Kjetil Jansrud du podium.

Une performance qui n'est plus le fruit du hasard, Dressen a été l'homme de la seconde partie de saison dans la discipline. Sur la piste olympique, il s'est offert le scalp du champion du monde en titre de la spécialité, Feuz et du tout récent champion olympique, Aksel Lund Svindal qui a payé cher une première partie de course moyenne.

Vidéo - Dressen a dompté l'Olympiabakken comme un grand : son succès en vidéo

02:35

Les Bleus ont répondu présents

Battu pour huit petits centièmes, Feuz s'est, lui, vu priver d'un quatrième succès dans la discipline cette saison. Mais il va débarquer aux finales à Are avec un avantage accru de vingt points face à Svindal, 3e de la course à +0"17. Avec 60 points d'avance en sa faveur à une course de la fin, le Suisse est plus que jamais bien parti pour remporter le tout premier petit globe de cristal de sa carrière. Il lui faudra être solide sur les pistes des prochains Mondiaux. Mais le champion du monde 2017 en a vu d'autres dans sa carrière. Et il sait très bien gérer la pression.

Les Bleus ont été au rendez-vous en Norvège. Inspirés, Adrien Théaux et Brice Roger ont pesé sur la course mais sans parvenir à leurs fins, la faute à un manque de vitesse sur l'exigeant bas du parcours. Septième de la course, à +0"57, Théaux a lui joué le podium pendant les trois quarts du tracé avant de manquer de jus sur le bas. Roger, 10e à +0"72, avait lui entamé son capital bien avant. Mais les deux hommes ont eu pour eux d'avoir allumé du vert samedi. Johan Clarey, parti avec le dossard 2, a pris une belle 11e place. Maxence Muzaton, 23e à +1"99, a lui gagné son billet pour les finales.

Vidéo - Feuz était encore dans un grand jour : revivez sa descente en vidéo

02:32
0
0