Getty Images

Kjetil Jansrud remporte le premier Super-G de la saison, Adrien Théaux termine 7e

Jansrud a repris ses bonnes habitudes

Le 25/11/2018 à 21:05Mis à jour Le 25/11/2018 à 22:08

LAKE LOUISE - Kjetil Jansrud est toujours le patron du Super-G et de Lake Louise. Vainqueur dans cet exercice au Canada la saison passée et tenant du titre du globe de la spécialité, le Norvégien l'a emporté dimanche devant l'Autrichien Vincent Kriechmayer et du surprenant suisse Mauro Caviezel. Adrien Théaux termine premier Français au 7e rang.

Un raté puis le retour aux affaires. Au lendemain de sa décevante descente (13e), Kjetil Jansrud a retrouvé son costume de patron de la vitesse ce dimanche pour s'imposer sur le Super-G de Lake Louise, au Canada. Le Norvégien, surpuissant, a devancé l'Autrichien Vincent Kriechmayr (+0''14) et le surprenant Suisse Mauro Cavieziel (+0''21) pour s'offrir un 22e succès en Coupe du monde, son 12e en Super-G. Belle performance pour Adrien Théaux (7e), meilleur Français.

Depuis plusieurs années, en Super-G, mieux vaut être Autrichien ou Norvégien. Lake Louise n'a pas fait exception puisqu'à elles deux, les deux nations occupent six des huit premiers. Et, cette fois, c'est la Norvège qui a eu le dessus. Comme l'an dernier, personne n'a pu rivaliser avec Kjetil Jansrud sur la piste canadienne. En retard à mi-course, au sortir de la partie technique, le natif de Vinstra a ensuite fait parler ses qualités de glisse pour aller chercher son premier succès de la saison.

Nouveau top 10 pour la vitesse tricolore

Pourtant impressionnant dans la partie technique, reprenant près d'une seconde sur cette section à Svindal, Vincent Kriechmayr n'a rien pu faire. L'Autrichien a dû se contenter de la 2e place (+0''14) devant Mauro Cavieziel (+0''21). Le Suisse, qui ne comptait qu'un podium dans la discipline (Aspen 2017), a surpris son monde avec le dossard 16, faisant quasi jeu égal avec Jansrud sur la grande majorité du tracé.

Vidéo - Surpuissant et toujours aussi précis, Jansrud était intouchable à Lake Louise

02:06

Un constat valable également pour Adrien Théaux. Parti trois dossards plus loin, le Français avait à cœur de se rattraper de sa descente ratée de la veille (26e). Malgré une partie haute timide (+0''66 au 2e intermédiaire), le skieur de Val Thorens s'est ensuite libéré pour accrocher son premier top 10 de la saison (7e, +0''88). Le seul bon résultat pour le clan tricolore avec la déception Blaise Giezendanner (31e, + 2''09). Mais, avec le top 5 de Johan Clarey samedi, ça fait déjà deux top 10 pour les Français en vitesse. Un début de saison encourageant, donc.

0
0