Un raté puis le retour aux affaires. Au lendemain de sa décevante descente (13e), Kjetil Jansrud a retrouvé son costume de patron de la vitesse ce dimanche pour s'imposer sur le Super-G de Lake Louise, au Canada. Le Norvégien, surpuissant, a devancé l'Autrichien Vincent Kriechmayr (+0''14) et le surprenant Suisse Mauro Cavieziel (+0''21) pour s'offrir un 22e succès en Coupe du monde, son 12e en Super-G. Belle performance pour Adrien Théaux (7e), meilleur Français.
Depuis plusieurs années, en Super-G, mieux vaut être Autrichien ou Norvégien. Lake Louise n'a pas fait exception puisqu'à elles deux, les deux nations occupent six des huit premiers. Et, cette fois, c'est la Norvège qui a eu le dessus. Comme l'an dernier, personne n'a pu rivaliser avec Kjetil Jansrud sur la piste canadienne. En retard à mi-course, au sortir de la partie technique, le natif de Vinstra a ensuite fait parler ses qualités de glisse pour aller chercher son premier succès de la saison.
Lake Louise
Et maintenant, Shiffrin gagne aussi en super-G !
02/12/2018 À 19:18

Nouveau top 10 pour la vitesse tricolore

Pourtant impressionnant dans la partie technique, reprenant près d'une seconde sur cette section à Svindal, Vincent Kriechmayr n'a rien pu faire. L'Autrichien a dû se contenter de la 2e place (+0''14) devant Mauro Cavieziel (+0''21). Le Suisse, qui ne comptait qu'un podium dans la discipline (Aspen 2017), a surpris son monde avec le dossard 16, faisant quasi jeu égal avec Jansrud sur la grande majorité du tracé.

Surpuissant et toujours aussi précis, Jansrud était intouchable à Lake Louise

Un constat valable également pour Adrien Théaux. Parti trois dossards plus loin, le Français avait à cœur de se rattraper de sa descente ratée de la veille (26e). Malgré une partie haute timide (+0''66 au 2e intermédiaire), le skieur de Val Thorens s'est ensuite libéré pour accrocher son premier top 10 de la saison (7e, +0''88). Le seul bon résultat pour le clan tricolore avec la déception Blaise Giezendanner (31e, + 2''09). Mais, avec le top 5 de Johan Clarey samedi, ça fait déjà deux top 10 pour les Français en vitesse. Un début de saison encourageant, donc.