Getty Images

Max Franz remporte la descente, Johan Clarey accroche le Top 5

La victoire en éclaireur pour Franz
Par Eurosport

Le 24/11/2018 à 21:33Mis à jour Le 24/11/2018 à 22:49

LAKE LOUISE - Max Franz a su saisir sa chance. Parti en premier de la descente de Lake Louise, l'Autrichien l'a emporté devant le duo italien Innerhofer et Paris. Le Français Johan Clarey termine à une belle cinquième place.

Une longue attente pour un immense plaisir. Parti avec le dossard 1, Max Franz a tenu bon ce samedi pour remporter la descente de Lake Louise, sa deuxième victoire en Coupe du monde après la descente de Val Gardena en 2017. Profitant de conditions climatiques visiblement changeantes, l'Autrichien a devancé les Italiens Christof Innerhofer (+0''28) et Dominik Paris (+0''54). Le premier Français, Johan Clarey, prend une belle 5e place.

Lorsqu'il s'est élancé dossard 1 sur le dos, Max Franz ne s'attendait sans doute pas à vivre pareille fête. Si s'imposer en prenant le départ en première position arrive, cela reste tout de même rare. Surtout que l'Autrichien ne semblait pas avoir réalisé une grande performance. Bien en place, précis en entrée de courbes, le 3e des Mondiaux 2017 semblait avoir été propre, sans plus. C'était oublier le fort vent de face qui a soufflé sur le haut du tracé.

Giraud-Moine, un retour en toute sécurité

Des conditions climatiques qui ont particulièrement perturbé les Norvégiens. Parmi les favoris au départ, Aksel Lund Svindal (8e, +0''80) et surtout Kjetill Jansrud (13e, +1''41) et Aleksander Aamodt Kilde (15e, +1''48) sont complètement passés au travers. Derrière Franz, ce sont donc les Italiens qui se sont régalés à Lake Louise. Toujours aussi solides, Christof Innerhofer (dossard 2, 2e à 0''28) et Dominik Paris (3e, +0''54) ont résisté au vent pour grimper tous deux sur le podium, juste devant un autre Autrichien, Vincent Kriechmayr (4e, +0''57).

Un podium auquel a un temps cru Johan Clarey. Parti avec le dossard 10, le Français a réalisé sa meilleure descente depuis près de deux ans. Déjà loin (+0''60) au 2e intermédiaire, le skieur de Tignes a ensuite été l'un des rares à faire jeu égal avec Franz dans le Coaches Corner, avant de lâcher les chevaux sur le bas. Insuffisant (5e, +0''64) pour décrocher son premier podium depuis janvier 2017, à Kitzbühel. Mais il s'offre au moins le titre honorifique de meilleur Français.

Pas très difficile vu les performances d'Adrien Théaux (26e, +1''99) ou Nicolas Raffort (30e, +2''11). Mais les Tricolores n'oublieront pas la descente de Valentin Giraud-Moine, 46e (+ 2''93) pour son grand retour, 666 jours après sa terrible chute à Garmisch-Partenkirchen. La plus belle des victoires.

Vidéo - La leçon de courage du jour : Giraud-Moine est l'autre grand vainqueur

01:51
0
0