Le règne des Norvégiens, vainqueurs des sept derniers Super-G à Lake Louise, a donc pris fin. Mais il n'y avait rien à faire ce dimanche face à Matthias Mayer sur la "Lake Lindsey Way". Impressionnant de justesse dans le Coach Corner, l'Autrichien a devancé Dominik Paris (+0''40), deuxième comme lors de la descente, et le duo Vincent Kriechmayr-Mauro Caviezel (+ 0''49). Avec ce succès, le 6e de sa carrière, Mayer prend du même coup la tête du classement général de la Coupe du monde. Meilleur Français, Adrien Théaux a pris la 9e place.

Le run de Mayer en vidéo

Lake Louise
Dressen, comme dans un rêve
30/11/2019 À 22:18
A Lake Louise, il y avait Matthias Mayer et les autres. Alors qu'il n'avait plus gagné en Coupe du monde depuis les finales d'Äre en 2018, l'Autrichien a rappelé à tous qu'il n'était pas champion olympique de la discipline pour rien au terme d'une course quasi parfaite. Il n'y a guère que sa mise en route qui aura été hésitante (29e au 1er intermédiaire). Mais c'était pour mieux tout lâcher ensuite, notamment dans le Coach Corner. Incroyablement direct dans cette partie technique, toujours au plus court pour ressortir avec de la vitesse, Mayer a réussi un récital dans le mur, collant six dixièmes à un Dominik Paris qui passe encore tout près d'un succès.

Théaux sauve le bilan français

L'Italien, tenant du titre du globe de la spécialité, déjà 2e de la descente la veille, avait pourtant cru faire le plus dur en résistant à ses deux principaux adversaires de la saison dernière, l'Autrichien Vincent Kriechmayr et le Suisse Mauro Caviezel. Les Norvégiens se sont eux ratés à Lake Louise. Alors que Svindal et Jansrud s'étaient partagé tous les succès au Canada en Super-G depuis 2010 et la victoire du Suisse Tobias Gruenenfelder, aucun n'a pu faire mieux que la 6e place d'Aleksander Aamodt Kilde. Triple tenant du titre, Kjetill Jansrud s'est lui contenté de la 8e place. Juste devant Adrien Théaux.

Adrien Théaux, lors de la descente de Lake Louise en 2019

Crédit: Getty Images

Comme la veille en descente, le Tarbais a pris la 9e place, à plus d'une seconde (+ 1''02) du vainqueur autrichien. Très bon sur le haut, Théaux a peu à peu baissé de pied, sans vraiment commettre de faute pour autant. Deux top 10 pour débuter, c'est une entame de saison bien plus intéressante que ses compatriotes. Parti en aveugle avec le dossard 1, Johan Clarey n'a jamais été dans le rythme et doit se contenter de la 25e place (+ 1''82), juste derrière Nils Allegre (23e, + 1''72) et juste devant Brice Roger (26e, + 1''89). Nul doute qu'ils espéreront mieux dans une semaine, à Beaver Creek.
Lake Louise
Dressen, retour triomphal
30/11/2019 À 20:32
Ski alpin
Shiffrin va de nouveau cumuler vitesse et technique en 2022
HIER À 20:00