On l'avait quitté brisé le 30 novembre 2018, sur la Birds of Prey. Ce jour-là, en pleine descente de Beaver Creek, Thomas Dressen part à la faute à pleine vitesse, à plus de 100km/h. Une chute spectaculaire qui se terminera dans les filets de sécurité et mettra surtout un terme à sa saison. Victime d'une rupture des ligaments croisés antérieur et postérieur du genou droit, ainsi que d'une épaule démise, l'Allemand est alors bien loin de penser à une nouvelle victoire en Coupe du monde.

Rupture du ligament croisé droit et épaule gauche démise : la grosse chute de Dressen à Beaver Creek

Révélé lors de la saison 2018 avec son premier podium (à Beaver Creek justement) avant de s'offrir deux succès sur les mythiques pistes de Kitzbuhel et Kvitjell, Thomas Dressen est alors à 25 ans l'une des valeurs montantes des disciplines montantes. Jusqu'à sa terrible chute aux Etats-Unis. L'Allemand a lors entamé une lente récupération, bien aidé par ses proches. "Je remercie tous ceux qui m'ont aidé après ma blessure, expliquait-il après la course. Et, surtout, un grand merci à mon ami qui aura été avec moi tout au long des ces derniers mois".
Lake Louise
Mayer met fin à la mainmise norvégienne
01/12/2019 À 20:29
Je n'aurais jamais pensé gagner
Pour son grand retour à la compétition, Thomas Dressen a d'abord dû convaincre le staff allemand, pas franchement rassuré par sa 61e place lors du premier entraînement. Mais le natif de Garmisch-Partenkirchen a rectifié le tir lors du deuxième, vendredi, dont il avait pris la 5e place. De quoi se rassurer pour l'Allemand, qui n'était jamais monté sur le podium à Lake Louise. 23e en 2015, 14e en 2017, le Bavarois avait pris la 7e place au Canada, quelques jours avant sa grosse blessure. De quoi espérer mieux avant le départ ? Pas vraiment. "Je ne pensais pas que ça pourrait fonctionner aussi bien, racontait-il. J'espérais faire comme d'habitude, c’est-à-dire donner le maximum." Visiblement, c'était largement suffisant.

Un an après, Thomas Dressen retrouve les sommets dès son retour : sa descente en vidéo

Dans le coup dès le premier intermédiaire, Dressen a longtemps semblé tout d'abord dans la course au podium mais c'est sur le bas, où il aura été stratosphérique, que l'Allemand aura fait la différence au terme d'une descente parfaite. "Sur une piste aussi facile, il faut faire attention à ne pas en mettre trop, expliquait-il. Tu ne peux pas te permettre de faire la moindre erreur. Mais je n'aurais jamais pensé gagner." Et, pourtant, il l'a fait. Un an jour pour jour après sa grave blessure, Thomas Dressen aura donc réussi le plus parfait des retours. Et nous aura déjà offert une des belles histoires de l'hiver.
Lake Louise
Dressen, retour triomphal
30/11/2019 À 20:32
Killington, VT
Run of the Day : Devant son public, Shiffrin a sorti le grand jeu
IL Y A 6 HEURES