Après Julien Lizeroux, Jean-Baptiste Grange. En quelques semaines, ce sont les deux slalomeurs phares de l'équipe de France qui ont décidé de prendre leur retraite. La Fédération française de ski a en effet annoncé que le double champion du monde (2011 et 2015) et vainqueur du globe de la spécialité en 2009 avait décidé de raccrocher les skis, à 36 ans. C'est un monstre du ski français qui tire sa révérence après une carrière exceptionnelle.
Des très hauts mais aussi de très bas, Jean-Baptiste Grange, c'est avant tout l'histoire d'une magnifique résilience. Oui il a décroché par deux fois le Graal en remportant l'or mondial à Garmisch-Partenkirchen et Beaver Creek mais rien de ce que Grange a gagné n'a été facile à obtenir. Ses genoux l'ont sérieusement handicapé tout au long de sa carrière mais il a malgré tout compilé de nombreuses victoires pour un palmarès au final exceptionnel. Voilà dix ans qu'il n'a plus gagné en Coupe du monde. Il espérait peut-être un nouveau miracle aux Mondiaux de Cortina en février mais de miracle il n'y a pas eu.
Crans-Montana
Les Mondiaux 2027 à Crans-Montana
IL Y A 12 HEURES

L'homme des coups

L'homme des surprises. Si plus tard, Jean-Baptiste Grange devait revenir de nulle part pour glaner le plus précieux des métaux, en 2007, sa médaille de bronze aux Mondiaux de Are n'en était pas moins surprenante. Jamais, avant cette course, il n'avait décroché le moindre podium. Arrivé en Coupe du monde en 2004, Grange avait, au mieux, obtenu une 7e place. Loin donc d'un podium mondial. Mais le skieur de Valloire est un homme de coups.

Jean-Baptiste Grange

Crédit: Panoramic

Ses deux plus magnifiques, Grange les a réalisés à Garmisch-Partenkirchen en 2011 et à Beaver Creek en 2015. Blessé au genou fin 2009 après avoir glané le petit globe du slalom quelques mois plus tôt, il doit déclarer forfait pour les Jeux Olympiques de Vancouver. Son retour fin 2010 est canon : trois succès et surtout l'or mondial, le premier pour un Français depuis Jean-Noël Augert en 1970. Performance qu'il réalise à nouveau quatre ans plus tard, non sans être passé une nouvelle fois par la case blessure.
Victorieux neuf fois (8 en slalom, 1 en combiné) en Coupe du monde, Grange n'y a plus gagné depuis Schladming début 2011. Entre ses deux succès mondiaux, il ne grappille qu'un seul podium. Preuve une nouvelle fois qu'il adorait par-dessus tout les grands rendez-vous. Une dernière statistique pour prouver sa classe et son immense talent : les deux dernières fois que Jean-Baptiste Grange a remporté un slalom, il est devenu champion du monde.
Ski alpin
Clarey prolonge d'un an pour être au rendez-vous des Mondiaux 2023
04/04/2022 À 19:51
Ski alpin
Odermatt, Shiffrin au sommet, les déceptions Robinson et Schwarz : les tops et flops de la saison
22/03/2022 À 23:03