Reuters

Slalom : Les déclarations

Slalom : Les déclarations
Par Eurosport

Le 13/11/2010 à 15:02Mis à jour Le 13/11/2010 à 15:14

Voici ce qu'ont dit les principaux protagonistes du slalom dames de Levi, samedi. Au programme : Marlies Schild, Maria Riesch et Tanja Poutiainen.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Marlies Schild (AUT, 1re): "J'avais déjà connu de très bons moments ici en gagnant en 2006. L'an dernier, revenant de blessure, j'avais terminé 6e. Alors, oui, j'aime Levi. En première manche, j'étais nerveuse. A l'issue de la seconde, je pensais être sur le podium mais non pas gagner car Maria (Riesch) avait beaucoup d'avance. Je suis d'autant plus heureuse que Bernadette (sa soeur cadette, 17e) aussi a bien couru. C'est un bon début de saison pour nous deux. C'est drôle d'avoir une soeur dans la même équipe et je suis contente quand elle me demande des conseils. J'ai bénéficié de bonnes conditions de préparation. Maintenant c'est difficile de savoir si je pourrai reprendre ma doomination d'il y a quelques années. Je vais m'entraîner pour le slalom géant la semaine prochaine à Aspen et je verrai si je prends le départ".

Maria Riesch (ALL, 2e): "La première manche a été vraiment excellente, en particulier sur le plat. Dans le mur, j'ai continué à attaquer même si j'ai commis des fautes. Sur le second parcours, la partie initiale s'est encore bien déroulée, cette portion c'est parfait pour mon style. Mais je me suis peut-être un peu trop retenue dans le mur. Non, je ne suis pas surprise par la force d'ensemble de l'équipe allemande. Ca confirme les belles choses de la saison dernière. Il n'y a pas de secret technique, seulement une addition de talents".

Tanja Poutiaien (FIN, 3e): "C'est vraiment spécial de monter sur le podium ici, quasiment chez moi. Bien sûr, j'étais nerveuse car je ressentais l'attente du public, de mes supporters. Maintenant nous sommes de plus en plus nombreuses dans l'équipe, avec des jeunes qui promettent et je me dis que j'ai peut-être aidé à leur vocation".

Sandrine Aubert (FRA, DNF1) : "Rien à voir avec l'an dernier (non qualifiée pour la seconde manche) où j'avais la trouille. Aujourd'hui, c'est une faute d'engagement. "C'est dommage car j'étais bien sur le plat qui n'est pas mon point fort. Ce n'est pas pour ça qu'il faut remettre tout en question"

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SUIVEZ TOUTE LA SAISON DE SPORTS D'HIVER SUR EUROSPORT ET SUR EUROSPORT PLAYER.
Le programme TV de dimanche :
slalom messieurs : 10h et 13h

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

SUIVEZ L'ACTUALITE DES SPORTS D'HIVER SUR TWITTER : http://twitter.com/FXR_eurosportfr

0
0