Zoom

Coupe du monde 2013 Levi : Lizeroux-Grange, comme au bon vieux temps

Lizeroux-Grange, comme au bon vieux temps

Le 17/11/2013 à 16:07Mis à jour Le 17/11/2013 à 16:43

Après 34 mois loin de la Coupe du monde, Julien Lizeroux a signé un retour plein de culot à Levi avec une 17e place en slalom. Septième, Jean-Baptiste Grange a également retrouvé d’excellentes sensations entre les piquets. Dans la pente notamment.

Si le premier slalom de la saison, à Levi, est revenu au maître de la discipline, l’Autrichien Marcel Hirscher, il a aussi marqué le retour des anciens dans le camp tricolore. Jean-Baptiste Grange (29 ans) s’est classé septième en Laponie, tandis que Julien Lizeroux (34 ans) a inscrit ses premiers points (17e) en Coupe du monde depuis 34 mois. Comme à la bonne et vieille époque. Celle qui voyait nos deux Bleus équipés du même matériel et truster les sommets entre les piquets serrés. Celle qu’on n’osait plus espérer.

Dimanche matin, au moment de quitter le portillon, Lizeroux a savouré un moment qu’il avait presque oublié : "J’étais juste heureux d’être là (au départ). C’était génial de revoir tous les copains du circuit de la Coupe du monde, d’être avec les coaches, avec les coéquipiers. On a eu des super conditions à Levi. Les organisateurs ont fait un super boulot. C’était possible de rentrer avec un gros dossard. Après, il fallait le faire." Impeccable le matin - 28e à seulement 1"75 de Hirscher malgré son dossard 63 (!), le Français a tenu à être en bas sous le crépuscule orangé finlandais. La pari était loin d’être gagné et sa 17e place à l’arrivée l’a rempli d’émotion, au micro d’Eurosport France : "Aujourd’hui (dimanche), c’est beaucoup de bonheur. C’était une belle et grosse journée. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais même pas osé imaginer faire un tel résultat. Ça fait chaud au cœur. J’ai envie de remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu, qui m’ont envoyé plein de témoignages", a-t-il conclu, des trémolos dans la voix.

2013 Levi Lizeroux

2013 Levi LizerouxZoom

Grange, la sérénité retrouvée

Les larmes de joie, Jean-Baptiste Grange les a contenues. Pourtant, lui aussi a vécu un grand moment à Levi. Pour la première fois depuis janvier 2012 (5e à Adelboden), le Mauriennais est parvenu à accrocher un top 10 en slalom. Double vainqueur de l’épreuve en 2008 et 2010, le champion du monde 2011 a montré de très belles choses sur une piste qui lui a souvent réussi. Son style posé et sa sérénité retrouvée ont fait des merveilles. Notamment dans la pente. "Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait aussi bien", a-t-il confié à nos confrères du Dauphiné. Sa confiance a décuplé à coup sûr. Celle-ci doit le faire revenir rapidement - ce ne sera pas pour Val d’Isère malheureusement - dans le top 15 planétaire en slalom et lui offrir de meilleurs dossards à l’avenir. Au point de rêver de podium olympique à Sotchi dans quatre mois ? On n’y est pas encore mais rien ne lui est interdit si ses genoux et son dos le laissent tranquille pour de bon.

Au début de chaque hiver, Julien Lizeroux a lui pris l’habitude, depuis très longtemps, de ne jamais se fixer d’objectif. Et ce n’est pas à 34 ans que le Plagnard va changer sa façon de faire. Pour autant, il y a quelques semaines, il nous avait déclaré n’avoir qu’une seule ambition cette saison : être au départ d’une seconde manche en slalom. Pas plus. "Je sais d’où je viens, tout ce que j’ai traversé. Ce n’est pas du pessimisme. Je suis simplement réaliste", avait-il expliqué, ajoutant que Sotchi serait un bonus, une cerise sur le gâteau de sa belle, longue et souvent douloureuse carrière. On est navré pour lui, mais après cet exploit sur la Levi Black, Lizeroux va devoir revoir ses objectifs à la hausse. Et même si la route est encore longue, ce premier pari est réussi. Et ça, ce n’est pas la plus mauvaise nouvelle du jour.

0
0