Getty Images

Slalom Levi : Hirscher s'impose devant Kristoffersen, les Français laissent échapper le podium

Hirscher dompte Kristoffersen, les Bleus laissent filer le podium

Le 18/11/2018 à 14:12Mis à jour Le 18/11/2018 à 15:13

SLALOM MESSIEURS LEVI - Marcel Hirscher a remporté le premier slalom de la saison en Finlande. L'Autrichien a battu de justesse son principal rival dans la discipline, Henrik Kristoffersen (+0"09). André Myhrer complète le podium (+1"41). Clément Noël et Victor Muffat-Jeandet, bien placés après la première manche, ont laissé échapper le podium. Jean-Baptiste Grange a, lui, fini cinquième (+1"56).

Cela restera un grand paradoxe de ce slalom de Levi. Alors que Jean-Baptiste Grange s'est offert son premier top 5 en coupe du monde depuis près de cinq ans, le clan bleu va bel et bien quitter la Finlande avec un énorme goût d'inachevé. Respectivement 3e et 4e lors de la première manche, Clément Noël et Victor Muffat-Jeandet ont réalisé un second run magnifique avant de commettre une faute irrémédiable, au même endroit (!), à quelques piquets de l'arrivée. Le podium leur a échappé au tout dernier moment. Une frustration immense.

Vidéo - Une remontée fantastique et Grange retrouve le top 5

01:30

Les maîtres habituels, eux, ne se sont pas laissés piégés. Meilleur temps du premier tracé pour sept centièmes devant Henrik Kristoffersen, Marcel Hirscher a pris un malin plaisir à priver son grand rival de la victoire. L'Autrichien a finalement devancé le Norvégien pour neuf petits centièmes. Le champion olympique André Myhrer complète ce podium royal. Mais à des années lumières du duo de tête (1''41). Le tenant du titre, Felix Neureuther, était absent. Victime d'une fracture du pouce suite à une chute vendredi, il a dû déclarer forfait.

Hirscher s'approche de la soixaintaine

D'un hiver à l'autre, Hirscher reste intraitable. Papa depuis un mois, l'Autrichien s'est offert un 59e succès en coupe du monde, le 28e en slalom, une discipline où il compte désormais autant de succès qu'en géant. Pour rappel, il figure au 3e rang des skieurs masculins les plus prolifiques en Coupe du monde de slalom, derrière Ingemar Stenmark (40) et Alberto Tomba (35).

Vidéo - Hirscher a eu chaud mais il a encore livré un récital

01:56

Cette victoire permet au quintuple vainqueur du petit globe, et septuple lauréat du gros globe, de prendre déjà les commandes au classement général. Logique vu qu'il s'agissait de la première course masculine de l'hiver, le géant de Solden ayant été annulé à cause de la météo.

Des regrets immenses

Ces deux-là vont longtemps s'en vouloir. Au dernier intermédiaire, Muffat-Jeandet comptait encore 58 centièmes d'avance sur Myhrer. Une avance très confortable sachant qu'il en avait 55 au moment de s'élancer. Sauf catastrophe, le Français de 29 ans devait ainsi prendre la tête, ce qui aurait automatiquement assuré un podium au clan bleu. Il ne restait derrière lui que trois hommes, dont un autre tricolore, Noël. C'était mathématique, limpide. Mais la belle histoire ne s'est pas écrite. Muffat-Jeandet s'est fait piéger sur un mouvement de terrain, juste après une double, qui avait déjà envoyé valdinguer quelques skieurs avant son passage. Seulement sept piquets restaient à franchir avant l'arrivée. Rageant. Mais il y avait encore une carte, la meilleure, celle de Noel.

Vidéo - En course pour le podium, Muffat-Jeandet est lui aussi parti à la faute

01:30

Au dernier intermédiaire, lui aussi a mis le feu en affichant 80 centièmes de marge. Mais comme son compatriote, le jeune Vosgien, 4e des derniers JO, s'est laissé berner. Exactement au même endroit. Un copier-coller, à une minute d'intervalle, qui fait terriblement mal. Muffat-Jeandet et Noël ont finalement terminé 25e et 26e, à respectivement 12 et 19 secondes. Cela fait maintenant 44 slaloms consécutifs en coupe du monde sans aucun Français sur la boîte. Le dernier podium en la matière est la victoire d'Alexis Pinturault, le 9 janvier 2014 à Wengen. Soit près de cinq ans de disette.

Vidéo - Noël, une faute et le premier podium s'est envolé

01:30

La remontée de Grange

Pour la petite histoire, il s'agit de la deuxième plus grande période de sèche en slalom masculin. La plus terrible avait duré 79 courses, soit près de 10 ans, entre la victoire de Jean-Noël Augert le 23 mars 1973 à Heavenly Valley et la 3e place de Michel Canac à Kranjska Gora, le 30 janvier 1983. Il y a peu de chance que cela dure aussi longtemps cette fois-ci.

Après une premier run moyen (18e), Grange a sorti le grand jeu (3e temps de la seconde manche à 25 centièmes d'Hirscher) pour remonter au 5e rang. Le double champion du monde (2011 et 2014), 34 ans, n'avait plus été à pareille fête depuis longtemps. Il faut remonter à sa 4e place à Val d'Isère, le 15 décembre 2013, pour trouver son précédent top 5 en coupe du monde.

Mais pas sûre que cela atténue vraiment les regrets bleus ce dimanche. Prochain rendez-vous entre les piquets, le 9 décembre. Ce sera à Val d'Isère. Là où sont licenciés Muffat-Jeandet et Noël.

0
0