AFP

Mikaela Shiffrin sacrée reine du slalom mondial pour la troisième fois de suite, c'est historique

Historique Shiffrin !

Le 18/02/2017 à 13:58Mis à jour Le 18/02/2017 à 14:31

MONDIAUX - Après l'Allemande Christl Cranz dans les années 1930, Mikaela Shiffrin devient la deuxième skieuse de l'histoire à remporter trois titres de championne du monde de slalom de rang. Samedi, l'Américaine a survolé l'épreuve à Saint-Moritz en terminant avec 1''64 d'avance sur la Suissesse Wendy Holdener et 1''75 sur la Suédoise Frida Hansdotter. Douzième place pour Nastasia Noens.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Elle est vraiment sur une autre planète. Pour la troisième fois consécutive après Schladming 2013 et Beaver Creek 2015, Mikaela Shiffrin a été sacrée championne du monde du slalom, ce samedi à Saint-Moritz. Auteur d’une seconde manche de folie, l’Américaine a largement devancé la Suissesse Wendy Holdener (+ 1’’64) et la Suédoise Frida Hansdotter (+ 1’’75) pour s’offrir un quatrième titre majeur dans la discipline (elle est aussi championne olympique 2014) et sa deuxième médaille dans ces Mondiaux après l’argent en géant. La première Française, Nastasia Noens, termine à une très bonne 12e place (+ 3’’26).

Et pourtant, à domicile, Wendy Holdener y croyait. La championne du monde du super-combiné avait fait lever toute l’aire d’arrivée à Saint-Moritz en allumant du vert à son passage, l’avant-dernier. Seule Shiffrin pouvait encore la détrôner. Et sur une piste qui commençait à marquer, notamment à l’entrée du mur où de nombreuses filles (Adeline Baud-Mugnier et surtout Veronika Velez-Zuzulova en tête) se sont fait piéger, la Suissesse avait réussi la performance de résister à Frida Hansdotter (-0’’11), pourtant auteur alors du 2e temps de la manche. Mais il était écrit que Shiffrin serait injouable…

Une Noens stratosphérique sur le haut

L’Américaine s’était montrée timide lors de la première manche ? Elle a offert un récital sur la seconde. Aérienne, parfaitement posée, précise et engagée sur une manche tracée, il faut le dire, par l’entraîneur américain, la skieuse de Vail a explosé le chrono (seules deux filles sont à moins d’une seconde !) pour s’adjuger le slalom et rentrer un peu plus dans l’histoire du ski alpin. Désormais triple championne du monde - consécutivement - et championne olympique (en 2014), Shiffrin ne semble pas avoir de rivale en ce moment. Et ce, malgré la forme incroyable de Wendy Holdener.

Mikaela Shiffrin

Mikaela ShiffrinAFP

Si la forme est loin d’être extraordinaire du côté de Nastasia Noens, la Niçoise s’est retrouvée ce samedi avec une belle 12e place. La Française, un peu en retrait lors du premier run, s’est offert une mise en action fantastique (15’’ d’avance sur Shiffrin au 1er inter) avant de céder petit à petit sur le plan physique. Mais la voilà avec son meilleur résultat de l’hiver, toute proche (0’’29) d’un nouveau top 10 aux Mondiaux (9e en 2015). L’autre Française à avoir terminé la course, Anne-Sophie Barthet, n’a pu faire mieux que 23e (+ 4’’55). Loin du génie de Mikaela Shiffrin.

0
0