Getty Images

Mondiaux d'Are - Quatre titres dans le viseur : Mikaela Shiffrin et la quête de perfection

Quatre titres dans le viseur : Shiffrin et la quête de perfection

Le 05/02/2019 à 09:28Mis à jour Le 05/02/2019 à 09:38

MONDIAUX 2019 - Ce mardi, Mikaela Shiffrin entame sa quête vers la légende. Inscrite dans quatre disciplines, l'Américaine de 23 ans peut viser le titre dans chacune d'elle. Une manière de mettre un point d'exclamation à son ultra-domination cette saison.

Quand on fait partie, comme Mikaela Shiffrin, de la prestigieuse liste des skieurs ayant remporté une course dans chaque discipline, on aborde inévitablement les Championnats du monde avec un appétit d'ogre. Triple championne du monde de slalom (2013, 2015 et 2017), l'Américaine de 23 ans domine outrageusement la saison. A Are, elle zappera la descente mais sera une légitime favorite sur toutes les autres courses, le super-G, le géant, le slalom et le combiné.

Six succès en slalom (en sept courses), trois en géant et enfin trois autres en super-G, voilà qui vous classe une athlète. Au classement général de la Coupe du monde, Shiffrin possède 600 points d'avance sur sa plus proche poursuivante, Petra Vlhova. Elle occupe par ailleurs la première place en slalom, géant et super-G.

Mikaela Shiffrin lors du slalom de Maribor 2018/2019

Mikaela Shiffrin lors du slalom de Maribor 2018/2019Getty Images

Comme Lasse Kjus ?

Une domination exceptionnelle qui lui permet de viser une médaille, voire le titre, dans quatre disciplines (dans l'ordre super-G, combiné, géant, slalom), sachant qu'elle ne s'alignera pas en descente pour se ménager. "La victoire de samedi est parfaite pour la confiance, a-t-elle assurée après son succès en slalom à Maribor. Mais je dois aussi faire attention à ne pas prendre ça pour acquis car chaque course, chaque victoire sont des batailles."

"J'ai de gros objectifs pour ces Mondiaux mais rien n'est garanti, insiste la double tenante du titre du gros globe de cristal. Je vais juste essayer de faire de mon mieux, de sortir mon meilleur ski et voir ce qu'il se passe." Ce qui pourrait bien se passer, c'est un carton plein, soit un podium sur chaque course dans laquelle elle sera alignée. Et pourquoi pas plus ? En 1997, Lasse Kjus était revenu des Mondiaux de Vail avec l'or sur le super-G et le géant et l'argent en descente, slalom et combiné.

Un calendrier serré

Pour faire le plein, Shiffrin devra jongler avec un calendrier serré, notamment à cause du slalom de Maribor, remporté samedi, et placé seulement trois jours avant le super-G qui ouvrira les Mondiaux à Are. "J'ai réalisé seulement la semaine dernière que nous allions courir ici (à Maribor) et disputer le super-G des Mondiaux mardi. Je pensais qu'il y aurait un peu plus de temps", a regretté l'Américaine.

Reste que, pour optimiser ses chances de briller dès mardi, Mikaela Shiffrin a quitté Maribor direction Are dans un avion privé avec quelques autres athlètes. "Nous allons voyager facilement, note-t-elle. Ça va faire une différence pour se préparer pour mardi." Quand on cherche la perfection, chaque détail compte.

Celle qui ne s'alignera pas sur la descente pour "se ménager" et ne pas rendre son calendrier trop "chargé" est à la veille du plus grand défi de sa carrière. Rarement une athlète s'est présentée aux Mondiaux avec autant de chances de titres mondiaux. Dans l'histoire, ils ne sont que deux, Toni Sailer en 1956 et Jean-Claude Killy en 1968 à avoir décroché quatre titres mondiaux sur une seule édition. Et si dans deux semaines, ils étaient trois ?

Mikaela Shiffrin - 2019

Mikaela Shiffrin - 2019Getty Images

0
0