On s’attendait à un grand spectacle et on n’a pas été déçu. Sur une piste très bien travaillée et qui a permis à tous les skieurs de pouvoir s’exprimer, c’est l’Autrichien Adrian Pertl qui a dominé la première manche du slalom des championnats du monde, ce dimanche à Cortina d'Ampezzo.
Eblouissant de justesse, avec ses appuis très courts et précis, l'outsider Pertl, 24 ans, a devancé l’Italien Alex Vinatzer (+ 0’’14) et le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag (+ 0’’16) au terme d’une manche très serrée qui a vu les 14 premiers se tenir en moins d’une seconde, les 7 en moins de 0"60. Clément Noël (5e) et Alexis Pinturault (7e) sont parfaitement placés dans la course au titre. La seconde manche s’annonce dantesque à partir de 13h30.
Mondiaux
Un mois d'arrêt pour Holdener, blessée aux mains
06/10/2021 À 10:43

Tout en contrôle, Pertl crée la surprise et prend les commades : sa 1re manche en vidéo

Vinatzer et Jakobsen : gros dossards, grosses perfs

Un Autrichien peut, ainsi, toujours en cacher un autre. Deux ans après son triplé à Äre, l’Autriche comptait encore deux des favoris dans ses rangs mais ni Marco Schwarz, placé (8e, + 0’’57), ni Manuel Feller, passé à côté (24e, +1’’78) n’ont pu dominer cette première manche, au contraire de leur jeune compatriote Adrian Pertl. Quatrième du dernier slalom à Chamonix, l’Autrichien est le slalomeur qui monte cette saison et cela s’est encore vu à Cortina. Très juste sur la trajectoire, plus direct aussi que ses adversaires mais toujours léger sur les appuis, Pertl a surpris les favoris avant de résister aux performances étonnantes des outsiders.
A domicile, Alex Vinater a retrouvé le niveau qui lui avait permis de monter sur le podium de la discipline en début de saison pour venir se placer (2e) en vue de la deuxième manche, malgré son dossard 17, où il tentera de succéder à Alberto Tomba, dernier Italien sacré en slalom en 1996. Toujours aussi régulier, le Norvégien Sebastian Foos-Solevaag complète donc le podium mais rien n’est fait dans la course au titre comme pour les médailles. Kristoffer Jakobsen (dossard 20, 4e à 0"18) et Henrik Kritosffersen (6e, + 0’’38) sont là. Mais aussi le surprenant Américain Jett Seymour (10e, + 0’’68). Et surtout deux Français.

Vinatzer s'est régalé à domicile et peut espérer succèder à Tomba : sa 1re manche en vidéo

Pinturault et Noël dans le coup

Si Victor Muffat-Jeandet et Jean-Baptiste Grange sont tous deux partis à la faute et ont abandonné, Clément Noël et Alexis Pinturault ont eux parfaitement tenu leur rang. Dossard 1, le médaille de bronze du combiné et du super-G n’a pas forcément tout donné mais son ski propre et posé lui a suffi pour se placer idéalement dans la course au titre mondial (+ 0’’41). Plus engagé, en tête à mi-course avant de poser un appui un peu trop massif sur le bas qui lui a coûté de la vitesse, le Vosgien est lui encore un peu mieux placé, dans le Top 5 (+ 0’’34).
De quoi rêver en grand pour la seconde manche, d’autant que le changement de règlement de la FIS pour l’épreuve, avec une inversion des quinze premiers seulement et non des trente, devrait leur assurer une meilleure piste. Histoire pour la France de boucler ces Mondiaux sur une sixième médaille. Voir même avec sept breloques.

Placé, Noël s'est donné le droit d'y croire : sa 1re manche en vidéo

Mondiaux
De Val d'Isère 2016 aux Mondiaux 2021 : "L'abandon n'a jamais été une option" pour Faivre
06/03/2021 À 10:04
Mondiaux
Du briefing à l'émotion de La Marseillaise : Les dessous du titre mondial de Faivre sur le géant
06/03/2021 À 09:48