Il y a cru mais Alexis Pinturault doit rendre son titre. Parfaitement placé à l’issue du Super-G (2e), le Français a réalisé un bon slalom mais n’a pu faire mieux que 2e du combiné des Mondiaux de Cortina. Une déception forcément, vu son retard (+0’’04) sur le vainqueur, Marco Schwarz. Troisième il y a deux ans, l’Autrichien a profité de ses qualités de meilleur slalomeur de l’hiver pour s’offrir le tout premier titre mondial de sa carrière. Le Suisse Loïc Meillard complète le podium (+1’’12), juste devant la surprise canadienne James "Jack" Crawford, encore bluffant en slalom. Auteur d’une grosse remontée, Victor Muffat-Jeandet prend la 6e place, comme à Äre en 2019.
Une médaille de plus, après celle de bronze décrochée en Super-G, est toujours une bonne performance mais la frustration est grande pour Alexis Pinturault. Parce que le Français était le tenant du titre après son succès à Äre et qu’il cède sa couronne. Parce que, surtout, il ne finit qu’à quatre centièmes du nouveau champion du monde, Marco Schwarz. Auteur d’un Super-G bluffant le matin, se rappelant au bon souvenir de son titre acquis dans la discipline chez les juniors, l’Autrichien a ensuite tenu son rang.

Pinturault : "Bizarre de perdre pour 4 centièmes, mais c'est une belle médaille d'argent"

Mondiaux
De Val d'Isère 2016 aux Mondiaux 2021 : "L'abandon n'a jamais été une option" pour Faivre
06/03/2021 À 10:04

Pas d’or mais de belles promesses pour Pinturault

A l’image de Mikaela Shiffrin chez les filles avant lui, Schwarz a joué la sécurité sur le haut du tracé, compliqué et piégeux, avant de libérer ses skis à mi-pente sur un tracé assez facile mais rendu terriblement dur par les conditions glacées. Toujours aussi juste, ne donnant jamais l’impression de "surskier", court sur l’appui et jamais mis en difficulté par les mouvements de terrain, l’Autrichien a en plus profité de la petite faute d’intérieur d’Alexis Pinturault. Une erreur qui a coûté de la vitesse au Français et sans doute bien plus que l’écart qui le sépare finalement de l’or. Mais le skieur de Courchevel, qui glane malgré tout sa 5e médaille mondiale, sa première en argent, pourra quand même se satisfaire de sa performance en slalom. Ironiquement, alors qu’il est passé tout près de gagner le Super-G du combiné, c’est plus dans celui-ci qu’il a perdu le titre face à Schwarz.
Derrière les deux hommes, un peu seuls au monde, c’est finalement le Suisse Loïc Meillard qui vient compléter le podium pour s’offrir la première médaille mondiale de sa carrière. Il sauve du même coup la journée des Suisses après la perte de son titre de Wendy Holdener chez les filles et les sorties de piste de Luca Aerni et Gino Caviezel chez les messieurs. En tête à l’issue du Super-G, James Crawford a encore surpris en slalom en réussissant le 5e temps, insuffisant toutefois pour permettre au Canadien de décrocher une médaille (4e, +1’’33). Passé à côté de sa course ce matin (26e), le Français Victor Muffat-Jeandet a offert une très belle réaction en slalom pour remonter jusqu’à la 6e place (+3’’19). Comme cela avait été le cas à Äre. Mais la différence c’est qu’en Suède, Alexis Pinturault avait été sacré.

Précision, engagement et gestion : Schwarz a réalisé un slalom parfait pour décrocher l'or

Mondiaux
Du briefing à l'émotion de La Marseillaise : Les dessous du titre mondial de Faivre sur le géant
06/03/2021 À 09:48
Mondiaux
Faivre : "Quand je suis arrivé à Cortina, je ne me suis pas dit : '"Il y a un goût de médailles'"
05/03/2021 À 16:31